3

Le Novice | Taran Matharu (L’Invocateur #1)

L'inviccateur
Lecture V.F.
Hachette Romans
18€
343 pages

IL A LE POUVOIR D’INVOQUER DES DÉMONS.
IL VA CHANGER LA FACE D’UN EMPIRE.

Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
 
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
 
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…

Mon avis:

Ce roman est de la Fantasy Young Adult, un genre que je côtoie depuis peu. Personnellement dans la fantasy j’aime ce qui est cruel, qui effleure l’Adult. Et par conséquent pas ce que j’ai retrouvé dans cette nouvelle lecture assez jeunesse.

L’univers est ma foi très bien construit, intéressent et développé avec précision. Beaucoup d’informations nous sont dévoilées et on sent qu’il y a eu énormément de recherche de la part de l’auteur. Rien n’a été laissez au hasard. Je n’ai ressenti aucune longueur même si après coup on se rend compte que l’auteur a pris le temps de poser les bases. Ce tome semble finalement nous donner qu’un avant-goût de l’histoire globale. Le tome deux, pour sûr, nous réserve bien plus.

L’un des points faibles de l’histoire est sans doute son manque de suspense, j’ai anticipant sans mal ce qui allait se produire et aucun passage critique n’a su me procurer de fortes sensations. En clair, je n’ai pas été grandement chamboulée par l’histoire qui à mon goût n’est pas assez cruelle. Ce n’est pas le monde des bisounours mais de l’impitoyabilité n’aurait pas été de refus. De plus la fin s’annonçait prévisible, malheureusement.

J’ai néanmoins passé un agréable moment de lecture, et j’ai aimé suivre Fletcher au cours de ses périples. c’est un personnage intéressant et peut-être légèrement cliché: Il est gentil, différent, il n’est pas raciste (un peu cru mais vous m’avez compris, je l’espère 😂) , il a certaines facilitées, il est orphelin. Et le courage et tout le tralala c’est presque obligatoire.

En conclusion, ce livre aurait sûrement été un coup de coeur si je l’avais lu un an auparavant. Mais j’ai tout de même passé un très bon moment, je lirais sans doute le deuxième tome. Et bien qu’il soit légèrement prévisible, il représente bien son genre et sa tranche d’âge.

Arcturus m’a expliqué de quelle façon tu te l’étais procurée. J’ai encore du mal à croire que tu aies pu te servir d’un parchemin ayant appartenu à un chaman orquien. 

Ma note: 3,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

4

Golden Son | Pierce Brown (Red Rising #2)

red-rising,-tome-2---golden-son-710267

Lecture V.F.
Hachette Romans
18€
503 pages

Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars. Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire. Rien ne lui résiste.

Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné. Mais il commet une erreur fatale : il sous-estime son ennemi. En un éclair, Darrow perd tout.

Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie… Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains. Et Eo sera morte pour rien.

Mon avis:

Pierce Brown fait partie de mes auteurs chouchou. Red Rising avait été l’un de mes plus gros coups de coeur de 2015. À la réception du tome 2 ce fut l’hystérie totale. J’avais tellement hâte de découvrir cette magnifique suite que je l’ai dévoré aussitôt et d’une traite.

Ce qui m’a marquée chez cet auteur est sa plume poétique qui à mon avis joue un rôle très important. Sans cela cet univers cruel, complexe et bien ficelé n’aurait jamais marqué les esprits. Je suis toujours aussi amoureuse du monde de Pierce, et de la direction que prend l’histoire. Même si ces livres se classent dans le « Young Adult », j’ai plutôt l’impression qu’ils sont à cheval sur l’ « Adult ». Enfin de la maturité chez les personnages.

Parlons un peu plus du tome 2. J’ai pour habitude d’interpréter les deuxièmes tomes comme étant une transition entre le premier et troisième. D’ordinaire je n’attends rien, mais celui-ci comme toute la série, a su se démarquer. Ce tome est un gros pavé de 500 pages, pourtant on ne traîne pas. Action sur action, les péripéties s’enchainent. Juste en ayant lu le synopsis, cette phrase: « Deux ans ont passé » titille votre attention. L’auteur nous embarque dès les premières lignes dans une guerre interstellaire digne d’un Stars Wars.

Darrow évolue et on le découvre sous plusieurs angles. Comme au départ, ce n’est pas le héros parfait, mais il s’améliore au fur et à mesure. Je n’ai cessé de le dire, mais c’est l’un des protagonistes les plus humains que je connaisse. On nous laisse voir sa part d’orgueil, de sur-confiance en soi. Il va être confronté à des choix cornéliens. Ces décisions ne vont pas être sans complications et il va devoir faire preuve d’une grande habileté pour arriver à ces fins. Ce tome est axé sur la stratégique et la politique, et vous promet des retournements de situations à vous faire couper le souffle.

Les autres personnages ne sont pas laissés sur le banc de touche. Ils n’attendent pas que le héros fasse son job et que tous se finissent pour le mieux. Ils ont leur propre conscience, réagissent de la manière dont ils le veulent. Ils sont indépendants de Darrow et ont une place importante dans l’histoire. C’est ce qui rend ce tome si palpitant, ils créent leurs propres plans, le mette en place. Comme s’ils étaient les protagonistes d’une autre histoire est d’un autre livre.

En conclusion, un tome équilibré avec pleins de rebondissement. Un coup de coeur que je vous recommande chaudement. C’est une vraie merveille de la nature née entre les mains de Pierce Brown. J’ai retrouvé tout ce qui me plaisait dans une seule et même série.

« Aujourd’hui je suis leur glaive. Mais je ne pardonne pas. Je n’oublie pas. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

2

L’équation de l’amour et du hasard | Jennifer E. Smith

l-equation-de-l-amour-et-du-hasard-646451

Lecture V.F.  
Livre de Poche
6,90€
427 pages

Les probabilités pour que LE jeune acteur de moment et LA mademoiselle Tout-le-monde se rencontre ? Minimes, négligeable, voir nulles.
Et pourtant … une simple faute de frappe dans une adresse email, et c’est le début d’un échange de messages irrésistibles entre Ellie et Graham.
L’amour serait-il en train de pointer son nez ?
Malheureusement, lorsque Graham débarque – par hasard ? – pour le tournage de son nouveau film dans la petite ville où vit Ellie, rien ne se passe comme dans les comédies romantiques …
Si le destin vous envoyait un email, y répondriez-vous ?

Mon avis:

Un jour Ellie trouve dans sa boite mail un message d’un inconnu lui parlant d’un certain Wilburn. Ne comprenant pas elle en déduit qu’il s’agir d‘une erreur. Suite à cela une belle correspondance va naître.

Ce livre n’est pas un coup de cœur, je n’avais aucun attend donc ce n’est pas une déception. Je n’ai pas de réel ressenti par rapport à ce livre. Cette lecture m’a permis de passer le temps. Le style de l’auteur ne m’a pas émue, malheureusement elle ne m’a touchée, je ne me suis pas sentie concerner pas l’histoire bon c’est faux puisque le seul moment qui m’a vraiment plue est le début quand on pouvais voir la correspondance entre les deux protagoniste, cependant cela s’estompe au fur et a mesure de l’histoire.

Je ne me suis pas du tout attacher au personnage et cela m’importer peu de savoir comment leur histoire auraient évoluer. L’histoire aurait pu être un peu plus développée, je la trouve trop simple. Il y a beaucoup de personnages secondaires qui on été mis de côté alors qu’il aurait pu apporter de grandes choses à l’histoire. Notamment les parents de chacun des personnages principaux dont je regrette sincèrement qu’ils ne soit pas apparu plus souvent.

En conclusion, ce roman aurait pu être une bonne découverte, mais je ne me suis attachée ni aux personnages, ni à l’histoire, cependant cela ne veut pas dire que c’est ce qui vous arrivera aussi. Je m’excuse pour la taille de cette chronique, mais je n’avais rien de plus à dire.

« Comment veux-tu trouver ce que tu cherches, si tu n’es même pas convaincue que ça existe. »

Ma note: 2/5

Je remercie chaleureusement les éditions Hachette et Livre de Poche pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

livre de poche

1

Red Rising | Pierce Brown (Red Rising #1)

red-rising,-tome-1-631316

Lecture V.F.  
Hachette Romans
18€
476 pages

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mon avis:

Les Or sont les élites de la société contrairement aux Rouge auxquels on incombent les taches les plus périlleuses. Leur objectif principal est de rendre habitable le sol de Mars. Darrow fait partie des rouges, la classe sociale la plus basse de la société. On les exploite depuis de nombreuses années sans qu’il ne s’en rendent compte. Mais un jour Darrow va devoir se transformer en Or…

Ce roman me faisait déjà très envie en V.O. Il y a quelques années, on entendait beaucoup parler de lui chez les booktubers anglophone. J’hésitais à le commencer en V.O car j’avais peur que le niveau soit un peu trop élevé pour moi et je voulais pleinement savourer cette lecture sans avoir d’accrochage. J’ai finalement opté pour la V.F et j’en ressors plus que comblée.

Ce qui m’a marquée dans ce roman est le style de l’auteur dont je suis fan. Pierce Brown a une manière de dire cruellement les choses, mais tout en étant poétique. Quant à l’univers, je l’ai adoré, les descriptions de l’auteur ont été bien structurées ce qui aide à la compréhension de l’univers un peu complexe.

L’histoire, se passe sur Mars et j’ai réellement eu l’impression de lire de la Fantasy, il n’y avait aucun élément qui faisait référence à la terre donc on a aucun ancrage. Les rouges sont des humains, mais les autres couleurs ne le sont pas vraiment et c’est cela, je pense qui nous fait penser à de la Fantasy. On perd nos repères contrairement à de la dystopie classique. Et c’est une première pour moi d’avoir ressenti cela, je ne suis pas du tout déçu, au contraire.

La construction des personnages a été merveilleusement réussie. Surtout en ce qui concerne Darrow car ce n’est pas le personnage principal banal qu’on a l’habitude de retrouver. Il ne nait pas Héros, il le devient et c’est ce qui a été a mon avis très bien maîtrisé. Ce personnage est mature pour son âge, à tel point que j’ai l’impression de ne pas être devant un adolescent, mais devant un adulte. Il est vrai que j’ai compati à son sort plus d’un fois, Darrow est vraiment trop jeune pour ce qu’il va affronter et surtout tout ce qu’il a déjà vécu.

Contrairement aux autres lorsqu’il fait des erreurs ce n’est pas à la deuxième tentative que tout va se régler et c’est encore mieux, car on est tout simplement surpris. Je ne sais pas si vous allez me comprendre, le mieux et de dévorer ce roman.

La plus belle chose est la cruauté de l’auteur, ne penser pas qu’il va épargner les plus hauts de la société. Non, il ne fait aucune exception, chaque classe sociale a sa part d’ombre et c’est ce qui a été parfaitement exploité. La mort existe à tous niveaux et est très cruelle.

En conclusion, ce roman est sûr d’avoir sa place dans le Top 10 des romans les plus appréciés de 2015. En clair, vous devez absolument le lire si voulez un dystopie qui change de l’ordinaire.

« J’aurais pu vivre en paix. Mais mes ennemis m’ont apporté la guerre. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur