10

This Savage Song | Victoria Schwab (Monsters of Verity #1)

savage songLecture V.O
Greenwillow Books
17,82€ (Hardback)
464 pages
There’s no such thing as safe in a city at war, a city overrun with monsters. In this dark urban fantasy from author Victoria Schwaba young woman and a young man must choose whether to become heroes or villains—and friends or enemies—with the future of their home at stake. The first of two books.

Kate Harker and August Flynn are the heirs to a divided city—a city where the violence has begun to breed actual monsters. All Kate wants is to be as ruthless as her father, who lets the monsters roam free and makes the humans pay for his protection. All August wants is to be human, as good-hearted as his own father, to play a bigger role in protecting the innocent—but he’s one of the monsters. One who can steal a soul with a simple strain of music. When the chance arises to keep an eye on Kate, who’s just been kicked out of her sixth boarding school and returned home, August jumps at it. But Kate discovers August’s secret, and after a failed assassination attempt the pair must flee for their lives.

Mon avis:
Il était grand temps que je découvre les écrits de Victoria Schwab, cet auteur mondialement connu et reconnu. J’hésitais à commencer par This Savage Song ou The Darker Shade of Magic (qui va sortir en français). Sur le moment j’avais plus envie de lire du young adult, donc This Savage Song était l’idéal. Autant vous dire qu’en commençant ce livre mes attentes étaient à leur maximum, et malheureusement j’ai été légèrement déçu.

L’univers de ce livre était en globalité bien construit bien que vide, je trouvais que les bases du livre reposaient sur des fondations un peu simplistes. Il n’y avait pas d’originalité dans la construction de l’univers, cela m’a fait beaucoup penser à de la dystopie. Le rythme de l’histoire ne m’a pas semblé soutenu malgré l’action intensément présente. Je n’avais aucun mal à reposer le livre pour le faire mûrir pendant quelques semaines et le reprendre pour poursuivre ma lecture. Je n’ai tout simplement pas était happé avec l’intrigue.

La création des personnages est aussi simple que l’histoire. August le protagoniste masculin est un monstre doté d’une moralité, et notre gente demoiselle Kate est une humaine qui veut gagner les faveurs de son père (mauvais par nature) en commettant des atrocités. Pour sûr l’originalité n’est pas au goût du jour. À par le fait que livre est garanti par l’auteur et je le confirme sans romance.

Néanmoins, outre ma déception j’ai quand même passé un bon moment et je risque de continuer ma lecture avec le second tome qui sort prochainement.

« I am Sunai.
I am holly fire.
And if i have to burn
the world to cleanse it,
so help me,
i will. »
 

Ma note: 3/5