0

The Graces | Laure Eve (The Grace #1)

31690446Lecture V.F
Hachette Romans
18€
408 pages
Comme tout le monde, River Page est fascinée par les Grace, frère et sœurs. Comme tout le monde, elle est persuadée qu’ils ont la magie dans le sang. Et, comme tout le monde, elle brûle d’envie de devenir leur amie.

Elle se rapproche de Summer, la benjamine, et tombe sous le charme du ravissant Fenrin, l’aîné. Mais, au grand désespoir de River, la magie ne résout pas tout les problèmes…

Mon avis:
Ce livre m’a énormément intrigué, de plus sa couverture fait rêver tellement elle est belle. Le thème de la magie et de la malédiction est parfait pour Halloween, autant vous dire qu’au moment où je l’ai reçu je l’ai aussitôt dévoré. Mais ma lecture n’a pas été aussi extraordinaire que me promettait le livre.

Cette histoire est très mais vraiment très bizarre. L’ambiance générale n’est pas à faire trembler les plus vaillants d’entre nous mais il y a un petit quelque chose qui nous installe intensément dans ce monde fantastique. J’ai été tout de suite captivé par ces étrangetés. 

Notre héroïne ne rentre pas dans les standards habituels, et présente des qualités ou plutôt des défauts d’obsession. J’ai très mal vécu ces passages, où notre protagoniste s’est décidée qu’elle devait coûte que coûte se procure Fenrin (le beau gosse de l’histoire). Outre ces passages, son attitude manipulatrice m’a beaucoup plus. Et on comprend à la fin les raisons de son comportement. J’ai envie de vous laisser découvrir par vous-même le phénomène et de vous en raconter le moins possible sur les personnages. À mon avis, il vaudrait mieux rentrer dans le livre avec le moins d’informations.

L’autre petit bémol était que le début ressemblait énormément à Twilight. On avait la famille super-bizarre qui se faisait remarquer dans le lycée ainsi que la petite nouvelle qui arrivait dans cette ville située dans un petit patelin perdu dans la campagne. Mais la ressemblance s’arrête là.

En conclusion, comme je le disais l’histoire est bizarre au possible. J’ai très envie de découvrir la suite principalement due à la fin. J’espère néanmoins que le prochain tome sera plus fort en action.

« Tout le monde au lycée les traitait de sorciers. Et moi, j’avais envie d’y croire. »

Ma note: 3/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

2

Les Intrus | Lauren Oliver

cvt_les-intrus_6290

Lecture V.F.
Hachette Romans
19€
382 pages

À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d’enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun. Bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à leurs secrets et à de douloureuses vérités…

Mon avis:

Il est vrai cette histoire est originale, rencontrer des romans YA sur les fantômes est rare. Par ailleurs, j’ai longuement appréhendé les romans sur les fantômes. Il fallait que je trouve un livre qui veuille bien me réconcilier avec ce genre. Et Lauren Oliver me semblait parfaite pour réussir cette quête. Après la découverte de sa précédente œuvre : « Absence », je n’avais aucun doute sur l’efficacité de l’auteur à me surprendre. Cependant, il y a eu un gros hic!. J’ai mis un bon mois pour lire ce livre, et encore, je ne vous ai pas tout révélé.

J’entame ma lecture, j’attends patiemment de rentrer dans l’histoire. Petit problème : ça n’est jamais arrivé. Je persévère, en m’encourageant même si je sens les secondes défiler. Et comme j’ai une sorte de règle sado/maso qui m’interdit de lire d’autres livres si je n’ai pas fini le précédent. J’ai pris un long mois de retard sur mes lectures obligatoires et facultatives. En clair, le gros bordel sur le planning du blog. Avancer dans ce livre a été un supplice, j’ai rendu les armes à la 202ème page du livre, soit la moitié. De par ce fait, mon avis ne vous paraîtra peut-être pas objectif et je m’en excuse d’avance. Il est vrai, je ne peux pas vous donner mon avis complet.

Néanmoins, voici mon point de vue. L’intrigue nous prend au court dès le début, peu d’informations sont divulguées. Ce qui nous met dans un état de confusion totale. Les personnages, sont introduits sans que l’on sache qui ils sont. On resurgit dans leurs passés en évoquant des souvenirs, et on a du mal à distinguer les personnages et à faire la différence entre le présent et le passé. Mémoriser les noms de chacun m’a été impossible. Je connaissais les personnages principaux, mais il m’arrivait de confondre les souvenirs de l’un avec l’autre. C’était le bazar dans ma tête.

Je ne vais pas détailler les protagonistes un par un, car mon ressenti et le même pour tous. Ils ont tous été fades et inintéressants. Aucun n’a réussi à attirer mon attention. Et ne s’attacher à personne dans un roman ne vous donne que très peu de raisons de continuer une histoire.

En conclusion, ce n’est pas un roman que je vous conseillerais, mais là encore, mon avis n’est pas complet, il ne concerne que la moitié du livre.

« Les souvenirs doivent être cloués quelque part, emmitouflés à l’intérieur d’objets, enveloppés autour de pieds de table. »

Ma note: 1,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Fin de Partie | C.J Daugherty (Night School #5)

night-school,-tome-5---fin-de-partie-638407

Lecture V.F.  
Collection R
17,90€
391 pages

Une saison pour aimer, une saison pour mourir…

A Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé: la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies.
Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d’échange qu’il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche.
C’est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie ou, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main.

53679Spoiler pour ceux qui non pas lu les tomes précédents53679
Mon avis:

Comme vous devez le savoir le tome 4 se finissait sur un gros Cliff-Hunger. Et je pense que vous faire un résumé de ce tome 5 ne sert a rien puisque nous ne ferons que suivre la suite des aventures au côté d’Allie.

Beaucoup d’événement marquant ont secoué le tome 4 et bien entendue, cela aura de grandes conséquences. Comme vous vous en doutez ce tome regorge d’action comme toute la série, mais tout particulièrement ce tome-ci (c’est une peu logique, c’est le dernier de la série). On prend conscience de l’ampleur de la situation, car ça y est, c’est la dernière ligne droite.

Allie a énormément évoluée dans la série, mais elle va beaucoup changer dans ce tome. Elle devient enfin adulte, mais c’est par-dessus tout c’est le fait qu’on la traite comme tel. On en apprend plus sur les personnages et il y a une certaine révélation de l’auteur qui j’ai malheureusement vu venir de loin. Personnellement, j’avais hâte de voir, comment aller se dérouler les événements après la déclaration d’amour de Carter à Alliecomment sylvain allait réagir lorsqu’il apprendra. Et j’avais aussi très mal pour lui, car voyez-vous je suis team Sylvain.

J’ai trouvée le final de la saga parfaite, c’est à quoi je m’attendais donc je n’ai pas été surprise. J’aurais préféré que l’auteur mette un épilogue, car j’adore en savoir toujours plus. Et j’étais un peu triste de finir cette série que je suis depuis la sortie du premier tome, c’est a dire il y a 4 ans. Je croise les doigts pour que l’auteur nous écrivent des petits bonus.

En conclusion, ce tome a été un coup de cœur, mais pas aussi énorme que je le pensais. D’ailleurs, je m’excuse pour ma chronique qui n’est pas assez nourri d’information, mais je ne voulais pas vous spoiler et je ne peux pas trop en révéler puisque c’est une suite de séries.

« Carter, je t’en prie, reste en vie. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

3

Uninvited | Sophie Jordan (Uninvited #1)

41fx5DOrQ8L

Lecture V.O.  
Harper Teen
14,49€ (Hardback) 
372 pages
When Davy tests positive for Homicidal Tendency Syndrome, aka “the kill gene,” she loses everything. Once the perfect high school senior, she is uninvited from her prep school and abandoned by her friends and boyfriend. Even her parents are now afraid of her—although she’s never hurt a fly. Davy doesn’t feel any differently, but genes don’t lie. One day she will kill someone.
Without any say in the matter, Davy is thrown into a special class for HTS carriers. She has no doubt the predictions are right about them, especially Sean, who already bears the “H” tattoo as proof of his violence. Yet when the world turns on the carriers, Sean is the only one she can trust. Maybe he’s not as dangerous as he seems. Or maybe Davy is just as deadly.

Mon avis:
Le jour ou Davy va être diagnostiqué comme porteuse du « kill gene » ou encore « du gène du tueur/crime », sa vie va basculer. Davy a une vie de rêve et a tout a envier, se retrouve seule sans soutien familial et amical, dès lors, elle se trouve transférer dans un autre établissement dans une classe spécialement constituer de personne porteur du « kill gene ».

Ce livre me faisait envie depuis un bon moment et autant vous dire que quand j’ai su qu’il était écrit par Sophie Jordan l’auteur de « Lueur de Feu » ( d’ailleurs c’est un livre que j’ai adoré et que je vous conseille fortement) , je suis directement allé sur Amazon pour me le procurer. Enfin bref, j’ai beaucoup aimé l’univers et l’histoire qu’a créés l’auteur, mais je ne suis pas ressortie admirative quand je l’ai fini. C’est une bonne histoire, on ne s’ennuie pas pourtant je n’ai pas été transcendé, car j’attendais plus d’action. Ce n’est pas qu’il n’y en a pas, mais cela ne se page qu’a la fin de l’histoire. C’est d’ailleurs pourquoi j’attends avec impatience de m’acheter le tome 2 car je pense que c’est a ce moment que l’histoire prend enfin lieux et qu’il va y avoir une sorte de lutte contre ce qui se passe.

En se qui me concerne, je pense que ce tome-ci n’était qu’introductif, car ce n’est qu’à plus de 3/4 du roman que l’action prend place. Cependant j’ai peu peur que 2 tomes ne suffisent pas à cette série étant une dilogie car je crains que l’auteur ne prenne pas son temps et bâcle la fin.

On s’attache très rapidement au personnage notamment a celui de Davy qui nous fait un peu grincer des dents au début, mais c’est tout à fait compréhensible suite a ce qu’elle vit. Il y a un personnage que tout le monde va détester, la meilleure amie de Davy. D’ailleurs, j’ai était un peu choqué par le choix de l’auteur, mais je pense que cela a pimenté l’histoire. Le personnage masculin du roman « Sean » est à croquer, vous tomberais sans aucun doute sous son charme.

Vous en doutez certainement, il y a bien une histoire d’amour, mais qui prend du temps à se mettre en place. Ce qui m’a un peu dérangé, mais c’est tout à fait compréhensible de la part de l’auteur. Car si cela avait était un peu accéléré le roman ce serait trop centré sur le couple et non sur l’histoire. En conclusion, j’ai passé un très bon moment bien que ce ne soit pas un coup de cœur, je vous conseille de le lire, et le niveau d’anglais et plutôt abordable, mais je vous recommande tout de même de tester d’autre roman en anglais avant de lire celui-ci.

« I ALWAYS KNEW I WAS DIFFERENT. »

Ma note: 4/5

2

Trilogie Revenants | Amy Plum

revenants,-tome-1---plus-encore-que-la-vie-834312-250-400

Lecture V.F.  
Macadam
15,50€
339 pages
Aux yeux de Kate, Vincent est parfait. À un détail près. Vincent est un revenant. Un revenant dont la vie consiste à mourir pour sauver des gens.
Mourir puis revivre. Indéfiniment.
.
.
.
.
.
.
revenants,-tome-2---que-la-mort-nous-separe-3248493Lecture V.F.  
Macadam
15,50€
348 pages
Kate a choisi. Elle a choisi Vincent. Une humaine et un revenant. Une mortelle et un immortel. Par amour pour Kate, Vincent a promis d’éviter la mort, de ne plus donner sa vie pour sauver celle des autres. Mais lutter contre sa nature n’est pas sans risques ni souffrances, même quand on est immortel… Kate veut aider Vincent, faire tout ce qui est possible pour trouver une issue nouvelle et se battre contre un destin qui les sépare sans cesse, sans savoir ce qu’elle va réellement provoquer.
.
revenants,-tome-3---qu-importe-l--ternite-3786983-250-400Lecture V.F.  
Macadam
15,50€
415 pages
Kate est désespérée. Vincent, celui qu’elle aime par-dessus tout, a disparu. Seul son esprit parvient encore à communiquer avec la jeune fille. De plus en plus doucement. De moins en moins souvent. Kate décide de forcer le destin, de tout faire pour sauver l’amour de sa vie. Même si elle doit affronter le clan des numa. Même si elle doit y laisser la vie. Plutôt la mort que la vie sans Vincent.
 
.
.
Mon avis:

Tout commence lorsque Kate et sa sœur se retrouvent orphelines et partent à Paris pour habiter chez leur grand-parent. Kate détruit par le chagrin, essaye de ne pas perdre pied et se renferme peu à peu sur elle-même. Mais un jour, elle rencontre Vincent et suite a cela de nombreux événements surviendront qui changeront à tout jamais la vie de Kate.

Étant donnée que j’ai lue la trilogie d’une traite, j’ai décidée de faire une chronique des trois tomes, cela s’avérait plus facile pour moi. Donc commençons : en globalité, j’ai totalement adorée, même si cette trilogie n’est pas été un coup de cœur. J’ai eu un peu peur quand j’ai appris que je l’histoire se déroulait à Paris, car je pensais que les descriptions des lieux ne seraient pas réalistes. Et je peux vous l’annoncer, j’ai pris une grosse claque, on a aucun mal a visualisée les lieux et je crois qu’Amy Plum vit en France donc cela expliquerait sûrement quelque chose.

Le style de l’auteur est très poétique et vous tient en haleine tout au long de cette trilogie. Grâce à ce style poétique : les émotions et sentiments des personnages vous envahie et j’ai même eu plus d’une fois les larmes aux yeux. J’ai tellement aimée cette lecture que j’ai du vite me procurer les tomes suivant pour ne pas être frustrées. Je ne peux vous conseillez qu’une chose «  foncée » si vous aimez les romans Young Adult fantastique. 

On s’attache vite aux personnages, et quand j’ai fini le 3ème tome, je me suis dit « oh non déjà!!!! « . Je vous fais depuis tout à l’heure l’éloge de ce livre, mais ce n’est pas un coup de cœur, car à mon avis il y a beaucoup de stéréotype et que l’ont voit arrivée de loin ce qu’il va se produire, c’est assez prévisible.

Je peux dors est déjà vous annoncez qu’Amy Plum (l’auteur de cette trilogie) organise une séance de dédicaces le « Teen Author Smash » avec plusieurs auteurs tels que Morgan Matsonetc D’ailleurs, je vous posterais un article prochainement pour vous annoncer quel auteur je souhaite rencontrer. Cet événement aura lieu à la librairie anglophone WHSmith à Paris le 25 avril 2015.

« ce qu’il restera de moi ne cessera jamais de t’aimer. »

Ma note: 4/5

0

Les Héritiers | Cindy Van Wilder (Les Outrepasseurs)

les-outrepasseurs,-tome-1---les-heritiers-379974.jpg

Lecture V.F.
Gulf Stream
18€
350 pages
Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…
                   
.
Mon avis:

La première chose qui m’a attiré dans ce roman et sa sublime couverture, les éditions Gulf Stream, on fait un très beau travail. Dés les premiers chapitres l’auteur nous entraîne dans son univers, on rencontre Peter durant un match qu’il vient tout juste de gagner, tout heureux de cette victoire, il rentre chez lui, c’est alors qu’il va se fait attaquer par des loups, mais contre toute attente, un renard vient à son secours, cela a l’air très bizarre raconté ainsi, mais c’est l’effet voulu.(hahahaha !!!!) Poursuivons parce que j’ai l’air d’avoir perdu la tête…(les petits cachotier, ce n’est pas bien)

La plume de l’auteur est à tomber, je vous conseille vraiment ce roman juste pour l’avoir dans votre bibliothèque en objet livre ( c’est très superficiel, je sais) par ce que cette couverture, mais que vous dire de plus elle est magnifique. Revenons au sujet, le contenu est tout aussi bon, malgré les quelques lenteurs, cela ne vous empêchera pas d’apprécier cette lecture. Mais il est vrai que j’ai eu du mal à entrée dans l’histoire. Et il y a une chose que je n’ai pas du tout apprécier au début, je n’ai pas su mis faire. Ce sont ces retours dans le passé dans lesquels on ne retrouve pas les personnages du début (bien sûr, ils ne pouvaient pas exister, c’était y a des années). Et le fait que ces voyages temporels prennent la quasi-totalité du livre bahhhh C’était trop quoi.

J’aurais voulu en connaître plus sur Peter ( peut-être dans le second tome, enfin, j’espère). Par contre, la mère de Peter à des petits problèmes dans le cerveau, elle tue quelqu’un devant son fils, mais tranquille, il s’en remettra. Elle n’a pas toute sa tête, mais j’y peux rien moi. Je me dis que c’est l’auteur qui aime les psychopathes, voilà quoi… Vous m’avez compris (du moins, j’espère). J’ai n’ai pas su succomber au livre, car la grande majorité de l’histoire se passe au Moyen-âge, car oui, j’ai oublié de vous le dire ces voyages temporels ce passe au Moyen-âge. Le problème n’est pas le genre historique, c’est tout le contraire, j’adore les romans historiques, mais le Moyen-âge est l’époque que je déteste.

« Il leva ses bras au ciel et hurla, bientôt rejoint et porté en triomphe par son équipe. »

Ma note: 2/5

0

The Indigo Spell | Richelle Mead (Bloodlines #3)

bloodlines,-tome-3-2248862

Lecture V.O.
Razorbill
10,74€ (Paperback)
401 pages
In the aftermath of a forbidden moment that rocked Sydney to her core, she finds herself struggling to draw the line between her Alchemist teachings and what her heart is urging her to do. Then she meets alluring, rebellious Marcus Finch a former Alchemist who escaped against all odds, and is now on the run. Marcus wants to teach Sydney the secrets he claims the Alchemists are hiding from her. But as he pushes her to rebel against the people who raised her, Sydney finds that breaking free is harder than she thought. There is an old and mysterious magic rooted deeply within her. And as she searches for an evil magic user targeting powerful young witches, she realizes that her only hope is to embrace her magical blood or else she might be next.
.
Mon avis:

Sydney n’a plus autant de préjugé qu’au début, elle accepte sa part magique. Et par la suite suivre un entraînement avec Mme Terwilliger. Sydney devient de plus en plus puissante, c’est très réjouissant puisque j’attendais cela depuis le début de la série. On rencontre de nouveaux personnages. Et ce tome est rythmé par de nombreuses découvertes. Je ne voudrais pas vous spolier, mais je vous annonce simplement qu’un ex-alchimiste apparaît et va engendrer beaucoup de conséquences. L’histoire est divisée en deux grandes « quêtes ». L’une de c’est quête est centrée sur la magie et l’autre sur la découverte de la vérité sur les alchimistes.

Mme Terwilliger m’avait un peu exaspérée dans les derniers tomes, mais ici pas du tout ! Elle est toujours aussi exigeante envers Sydney, mais elle apporte un plus à l’histoire. Enfin bref… Venons au plus intéressant. La relation entre Sydney et Adrian. Elle a beaucoup évolué même si Sydney est un peu (beaucoup trop) naïve. On a attendu tout de même 3 tomes pour qu’elle se lance et encore cela ne se passe qu’à la fin du tome 3. Depuis le tome 2, on a d’Adrian une très belle image, cela n’a pas du tout changé. Adrian est toujours aussi « magnifique », « adorable » et« attentionné », etc. (Vous avez saisi)

Pour finir, j’ai adoré ce roman, j’ai hâte de lire le tome 4. Le style de Richelle Mead est très agréable à lire. Elle me surprend dans chacun de ses tomes, et on peut dire que dans ce tome, elle m’a étonnée. Cette fin, je n’y croyais pas, je voyais venir de loin cette relation entre Adrian et Sydney (un peu comme tout le monde hein), mais un autre événement est survenu dans les dernières pages du livre. Et je peux vous dire que vous ne vous y attendre pas (mais alors pas du tout, du tout, du tout, …).

« I know you love me too »

Ma note: 5/5