8

Morning Star | Pierce Brown (Red Rising #3)

logo_312846-242x384Lecture V.F
Hachette Romans
18€
552 pages
« JE SUIS LE FAUCHEUR.
JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES.
CE N’EST QUE LE DÉBUT. »

Darrow aurait voulu vivre en paix.
Ses ennemis l’ont jeté dans la guerre.
Darrow s’est élevé parmi les puissants
qui dirigent la Société
pour mieux préparer sa révolution.

À présent,
la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné.

Malgré les doutes qui l’assaillent,
malgré les anciens amis qu’il va devoir affronter
aux quatre coins du Système solaire,
Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes…

Mon avis:
Voilà quelques jours que je viens de finir cette merveille et j’ai énormément de mal à m’en remettre. Cette série est l’une des plus belles qui m’a été donnée de lire dans ma vie de lectrice. Et ce troisième tome a largement dépassé mes attentes, à un tel point qu’il m’est impossible de ne pas y penser constamment.

L’auteur a donc clôturé cette première trilogie par ce tome qui a été personnellement le livre le plus attendu de l’année. Et ce dernier roman a sans mal surpassé toute la série. J’ai été sincèrement chamboulé, et ce ne serait-ce qu’avec le chapitre un où j’ai littéralement fondu en larmes. Dès les pages premières l’auteur ne traîne pas, nous sommes au coeur de l’action. Il frappe fort et les émotions sont au rendez-vous. 

Les personnages changent et évoluent constamment. C’est ce qui rend le livre si surprenant et imprévisible. Darrow va devoir prendre les décisions les plus complexes et les plus difficiles de sa vie. C’est la dernière ligne droite, les imprévues et les complications s’enchainent. Ce livre est régi par la trahison, le mensonge, l’ambition, le doute. Chaque camp veut protéger leurs semblables, se battre pour leur survie et conserver ou détruire ce système inégalitaire. Cette histoire est d’un réalisme incroyable, je n’aurais aucun mal à le retrouver dans un livre d’histoire. Ce livre nous remet en question, on se demande si ces sacrifices étaient vraiment nécessaires. Si cette rébellion méritée t-elle autant de morts car j’ai ressenti pour la première fois l’horreur de la guerre. 

Chacal reste l’ennemi n°1 à abattre, j’adore ce personnage et en même temps je le hais de toute mon âme. Il est fascinant et complexe à comprendre. Sevro fidèle à lui-même est toujours aussi fou et attachant tout comme Ragnar, ils qui ont une place importante dans mon coeur. Au niveau de la cruauté de l’univers, on est monté à un niveau supérieur.

Cet auteur est un génie qui n’a pas peur de tuer ces personnages. Durant toute votre lecture vous aurez la peur au ventre en tournant chaque page. Comme d’habitude mon petit coeur a saigné, bien que plus abondamment dans ce roman. Je devais souvent m’arrêter pour me donner le temps de respirer afin de savourer le livre et éviter de ne pas le dévorer trop rapidement. À la dernière page je me sentais vidée, cette histoire m’avait épuisée. Votre haleine est constamment suspendue durant votre lecture. Ce roman est un vrai page-tuner.

Et cette fin a été totalement explosive, à un moment j’ai même cru que j’avais deviné le twist. Cependant je n’ai compris qu’un morceau de la manigance. Ce finale a dignement clôturé cette série et promet une prochaine trilogie centrée sur la politique.

En conclusion, la complexité du livre ne cessera de m’étonner, l’auteur remet en scène d’anciens personnages et il faut être bien accroché pour bien suivre l’histoire. 

Dieux merci Pierce Brown a décidé d’écrire une suite car je ne suis émotionnellement pas prête à quitter cet univers et ces personnages.

Morn

Ma note: 6/5 Coup de vgih1zgy

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

Publicités
4

Golden Son | Pierce Brown (Red Rising #2)

red-rising,-tome-2---golden-son-710267

Lecture V.F.
Hachette Romans
18€
503 pages

Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars. Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire. Rien ne lui résiste.

Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné. Mais il commet une erreur fatale : il sous-estime son ennemi. En un éclair, Darrow perd tout.

Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie… Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains. Et Eo sera morte pour rien.

Mon avis:

Pierce Brown fait partie de mes auteurs chouchou. Red Rising avait été l’un de mes plus gros coups de coeur de 2015. À la réception du tome 2 ce fut l’hystérie totale. J’avais tellement hâte de découvrir cette magnifique suite que je l’ai dévoré aussitôt et d’une traite.

Ce qui m’a marquée chez cet auteur est sa plume poétique qui à mon avis joue un rôle très important. Sans cela cet univers cruel, complexe et bien ficelé n’aurait jamais marqué les esprits. Je suis toujours aussi amoureuse du monde de Pierce, et de la direction que prend l’histoire. Même si ces livres se classent dans le « Young Adult », j’ai plutôt l’impression qu’ils sont à cheval sur l’ « Adult ». Enfin de la maturité chez les personnages.

Parlons un peu plus du tome 2. J’ai pour habitude d’interpréter les deuxièmes tomes comme étant une transition entre le premier et troisième. D’ordinaire je n’attends rien, mais celui-ci comme toute la série, a su se démarquer. Ce tome est un gros pavé de 500 pages, pourtant on ne traîne pas. Action sur action, les péripéties s’enchainent. Juste en ayant lu le synopsis, cette phrase: « Deux ans ont passé » titille votre attention. L’auteur nous embarque dès les premières lignes dans une guerre interstellaire digne d’un Stars Wars.

Darrow évolue et on le découvre sous plusieurs angles. Comme au départ, ce n’est pas le héros parfait, mais il s’améliore au fur et à mesure. Je n’ai cessé de le dire, mais c’est l’un des protagonistes les plus humains que je connaisse. On nous laisse voir sa part d’orgueil, de sur-confiance en soi. Il va être confronté à des choix cornéliens. Ces décisions ne vont pas être sans complications et il va devoir faire preuve d’une grande habileté pour arriver à ces fins. Ce tome est axé sur la stratégique et la politique, et vous promet des retournements de situations à vous faire couper le souffle.

Les autres personnages ne sont pas laissés sur le banc de touche. Ils n’attendent pas que le héros fasse son job et que tous se finissent pour le mieux. Ils ont leur propre conscience, réagissent de la manière dont ils le veulent. Ils sont indépendants de Darrow et ont une place importante dans l’histoire. C’est ce qui rend ce tome si palpitant, ils créent leurs propres plans, le mette en place. Comme s’ils étaient les protagonistes d’une autre histoire est d’un autre livre.

En conclusion, un tome équilibré avec pleins de rebondissement. Un coup de coeur que je vous recommande chaudement. C’est une vraie merveille de la nature née entre les mains de Pierce Brown. J’ai retrouvé tout ce qui me plaisait dans une seule et même série.

« Aujourd’hui je suis leur glaive. Mais je ne pardonne pas. Je n’oublie pas. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Fire Sermon | Francesca Haig (Fire Sermon #1)

the-fire-sermon,-tome-1-656408

Lecture V.F.  
Hachette Romans
18€
496 pages

Jumeaux à la naissance,
ils grandissent en ennemis.

Après une catastrophe apocalyptique,
L’humanité ne donne plus naissance qu’à des jumeaux.
pour chaque bébé parfait, l’Alpha,
il y a un bébé imparfait, l’Oméga.
Ils sont unis par un terrible lien:
la mort de l’un entraîne celle de l’autre.

Cass et Zach sont jumeaux.
Elle, c’est l’Oméga; lui, c’est l’Alpha.
Chacun veut renverser l’autre pour imposer
sa propre vision du futur.
Mais dans cette bataille, si l’un meurt,
l’autre mourra aussi.

Mon avis:

Désormais, seuls les jumeaux naissent et toujours de sexe différent: l’un est une fille et l’autre un garçon. L’Alpha est l’un des jumeaux considérés comme supérieur, car il n’a aucune déformation physique contrairement à l’Oméga. À leur naissance, on les sépare. On mène la vie dure au Oméga avec des taxes qui ne cesse d’augmenter, en leurs obligeants de vivre sur des terres toujours plus loin et plus pauvres. Cependant, les Alpha tolèrent leur jumeau pour une raison : si l’un meurt l’autre mourra aussi.

Je n’avais aucune attente même si je n’étais pas très emballée par le résumer au début, mais je me suis finalement convaincu. Je n’avais jamais entendue parler de l’auteur ni même du livre en V.OMais c’est totalement compréhensible du fait que la Fantasy n’est pas un genre que je lis occasionnellement.

Au début de ma lecture, j’étais très heureuse d’avoir finalement demandé ce livre. L’auteur a réussi à m’intriguer. Je me suis attachée à Cass, le personnage principal. J’avais hâte d’en découvrir plus sur leur monde. Mais peu à peu, je me suis vite ennuyée. L’auteur a eu du mal à démarrer l’intrigue, vous attendrez bien longtemps avant que le livre ne se mette en marche. Quand cela s’est enfin passé, mon ennui s’est vite envolé, le rythme de l’histoire a été, par contre, toujours aussi long. Mais les péripéties étaient plus intéressantes. Puis nous avons rencontré un nouveau personnage qui a éveillé ma curiosité, mais celle-ci est vite retombée. L’auteur a encore fait traîner l’histoire. Le style de l’auteur est correct sans être merveilleusement bon. Le grand point faible du roman sont les longueurs et du coup on est moins invertis.

J’ai passé d’excellent moment en compagnie des personnages même si je me suis plus d’une fois ennuyée. J’ai trouvé l’idée très bonne et j’attends de voir ce que l’auteur peut nous réserver dans les prochains tomes. J’espère seulement que l’auteur se rattrapera dès le prochain tome, car pour l’instant, je ne pense pas qu’un troisième serait bénéfique.

En conclusion, un roman assez moyen. Aucune déception puisque je n’avais aucune attente. Et un peu septique sur la suite, mais je la lirais quand même.

« Quand je dis que tout va bien, reprit-il, c’est seulement si ça te va d’être en cavale, poursuivie par ton jumeau et certainement un contingent entier d’hommes à ses ordres, et de passer la nuit en haut d’un escarpement surplombant une rivière avec un inconnu amnésique à moitié nu. Si jusque-là tu te sens en sécurité, alors tout va effectivement bien. »

Ma note: 2,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

 Logo_Hachette_Livre

0

La Rose Blanche | Amy Ewing (Le Joyau #2)

le-joyau,-tome-2---la-rose-blanche-650077.jpg

Lecture V.F.  
Collection R
17,90€
414 pages

QU’ÊTES-VOUS PRÊTE À PAYER POUR LA LIBERTÉ ?

Le Joyau, haut-lieu et coeur de la cité solitaire, représente la vanité, la cruauté, la servitude.
Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon qu’elle avait loué pour sa nièce, Violet n’a plus le choix : elle doit s’enfuir sous peine d’être exécuter.

Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash Violet laisse donc derrière elle cette vie d’esclave. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : les régimentaires les traquent sans pitié à travers les anneaux de la Cité solitaire. Violet, pourtant, va découvrir que ses pouvoirs sont bien plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé…

Mon avis:

Violet, Ash et Raven se sont enfin échappés. Sous les instructions de Lucien, ils partiront à la rencontre d’une vieille dame du nom de Sil qui a beaucoup de choses à leur apprendre.

Une très bonne suite, j’ai adoré ce tome 2 riches en péripéties. On ne s’arrête pas une seconde et votre souffle est continuellement suspendu. J’ai largement aimé ce tome par rapport au premier de la série. Je n’ai qu’une hâte me procurer le 3 ème tome et peut-être même que je vais craquer et le lire en V.O.

Dès les premières pages, l’action est présente, on ne s’ennuie jamais. On engloutit chaque page en attendant la suivante. En clair, le livre file à une telle vitesse qu’on en dévore littéralement le livre. Pour ce qui en est de la plume de l’auteur, elle est sympathique mais il n’y a pas de quoi s’extasier. La chose qu’elle a su maîtriser à la perfection est l’ambiance continuelle dans cette saga.

Le personnage de violet est largement plus intéressant à découvrir dans ce tome. On nous dévoile de nouvelles facettes de sa personnalité. On en apprend plus sur Ash, c’est d’ailleurs ce que j’attendais le plus. Que vous dire, il est impossible de ne pas tomber sous son charme, mais il est vrai qu’au niveau l’histoire, il est un peu mis de côté. Le roman est plus centré sur les mères porteuses comme le tome précédent, mais d’une façon totalement différente. Ici, les mères porteuses sont mises en avant comme un atout, bien que bon nombre de personnes voient les choses d’un autre œil. On rencontre de nouveaux personnages qui ont une place importante dans l’histoire, est le voile noir qui surplombait Lucien s’est enfin envolé. Mais je ne vous en dis pas plus.

En conclusion, un roman à absolument découvre qui change du tome 1. L’auteur nous balance de nouvelles révélations qui ne vous mettront qu’en joie. Une bonne suite dont je suis totalement gaga. Par contre pour le coup de cœur, j’ai un peu plus de mal à me décider. Vous le découvrirez dans ma note le temps que je me décide.

« Les mères porteuses ne sont pas des jeunes filles écervelées qu’on achète, qu’on revend, et qu’on traite comme des animaux de compagnie ou des meubles. Nous sommes une force non négligeable. Bien au contraire. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

1

Red Rising | Pierce Brown (Red Rising #1)

red-rising,-tome-1-631316

Lecture V.F.  
Hachette Romans
18€
476 pages

« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mon avis:

Les Or sont les élites de la société contrairement aux Rouge auxquels on incombent les taches les plus périlleuses. Leur objectif principal est de rendre habitable le sol de Mars. Darrow fait partie des rouges, la classe sociale la plus basse de la société. On les exploite depuis de nombreuses années sans qu’il ne s’en rendent compte. Mais un jour Darrow va devoir se transformer en Or…

Ce roman me faisait déjà très envie en V.O. Il y a quelques années, on entendait beaucoup parler de lui chez les booktubers anglophone. J’hésitais à le commencer en V.O car j’avais peur que le niveau soit un peu trop élevé pour moi et je voulais pleinement savourer cette lecture sans avoir d’accrochage. J’ai finalement opté pour la V.F et j’en ressors plus que comblée.

Ce qui m’a marquée dans ce roman est le style de l’auteur dont je suis fan. Pierce Brown a une manière de dire cruellement les choses, mais tout en étant poétique. Quant à l’univers, je l’ai adoré, les descriptions de l’auteur ont été bien structurées ce qui aide à la compréhension de l’univers un peu complexe.

L’histoire, se passe sur Mars et j’ai réellement eu l’impression de lire de la Fantasy, il n’y avait aucun élément qui faisait référence à la terre donc on a aucun ancrage. Les rouges sont des humains, mais les autres couleurs ne le sont pas vraiment et c’est cela, je pense qui nous fait penser à de la Fantasy. On perd nos repères contrairement à de la dystopie classique. Et c’est une première pour moi d’avoir ressenti cela, je ne suis pas du tout déçu, au contraire.

La construction des personnages a été merveilleusement réussie. Surtout en ce qui concerne Darrow car ce n’est pas le personnage principal banal qu’on a l’habitude de retrouver. Il ne nait pas Héros, il le devient et c’est ce qui a été a mon avis très bien maîtrisé. Ce personnage est mature pour son âge, à tel point que j’ai l’impression de ne pas être devant un adolescent, mais devant un adulte. Il est vrai que j’ai compati à son sort plus d’un fois, Darrow est vraiment trop jeune pour ce qu’il va affronter et surtout tout ce qu’il a déjà vécu.

Contrairement aux autres lorsqu’il fait des erreurs ce n’est pas à la deuxième tentative que tout va se régler et c’est encore mieux, car on est tout simplement surpris. Je ne sais pas si vous allez me comprendre, le mieux et de dévorer ce roman.

La plus belle chose est la cruauté de l’auteur, ne penser pas qu’il va épargner les plus hauts de la société. Non, il ne fait aucune exception, chaque classe sociale a sa part d’ombre et c’est ce qui a été parfaitement exploité. La mort existe à tous niveaux et est très cruelle.

En conclusion, ce roman est sûr d’avoir sa place dans le Top 10 des romans les plus appréciés de 2015. En clair, vous devez absolument le lire si voulez un dystopie qui change de l’ordinaire.

« J’aurais pu vivre en paix. Mais mes ennemis m’ont apporté la guerre. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

0

Les Éphémères | Victor Dixen (Phobos #1)

25484579

Lecture V.F.  
Collection R
17,90€
433 pages

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

__________________________________

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.
Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l’amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis:

Les États-Unis écroulent sous les dettes. Pour remédier à cela le gouvernement décide de mettre en vente la NASA. Un groupe décide de la racheter et met en place une reality show où 6 jeunes femmes et 6 jeunes hommes vont embarquer à bord de Cupido, un vaisseau spatial qui les enverra sur Mars.

Je dois vous avouer qu’en commençant ce roman, j’étais assez sceptique et en même temps intriguée par le résumé qui était très original. Je me suis sentie très rapidement transportée par le récit, la plume de l’auteur nous happe dans l’histoire sans que l’on sen rende compte. Quand je me suis arrêté pour prendre du recul par rapport à l’histoire, je me suis rendue compte que celle-ci était complètement dingue. Dans le roman, tout se passe si facilement sans qu’on ne se pose de question sur les événements incroyables qui se déroule sous nos yeux.

Les personnages féminins m’ont semblées un peu naïves, il n’y a que Léo qui se pose des questions sur ce qu’est vraiment le projet Genesis. Cette partie de l’histoire n’était pas très réaliste mais je ne peux pas m’exprimer sur ce problème, car majoritairement on ne suit que le point de vue de Léo dans la navette.  Par contre, on ne connaît pas réellement les personnages masculins, on ne les rencontre qu’à travers le regard des filles. Étant donnée que les filles et les garçons sont séparé dans le vaisseau spatial et n’ont que 6 min pour se connaître. Ce qui est très peu, mais pour ce que j’en ai vu je peux vous assurer qu’en finissant ce tome vous voudrez vous jetez sur le prochain.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman est par-dessus tout le choix de l’auteur, le fais de garder « les pieds sur terre ». On n’est pas toujours dans l’espace, car on suit comment l’émission évolue sur terre par les Viewers et aussi par le groupe qui a mis cette émission en place. Les décisions les plus importantes se passent sur terre et pourrais coûter la vie aux passagers de Cupido. Vous ne pensiez pas que cela serait tout beau tout rose.

En conclusion, je me lâche et oui ce roman a été un p*tain de coup de cœur et il apparaîtra sans aucun doute dans le top 10 des romans les plus appréciés de 2015. Gros coup de cœur, mais surtout gros Cliff-Hunger ce qui est très cruel de la part de l’auteur. J’ai tellement hâte de lire la suite.

« Rêve comme si tu vivais pour toujours, Vis comme si tu allais mourir aujourd’hui. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur de la mort

3

The Progam | Suzanne Young (The Program #1)

the-program,-tome-1-3043622

Lecture V.O.  
Simon Pulse
14.93€ (Hardback)
405 pages

Sloane knows better than to cry in front of anyone. With suicide now an international epidemic, one outburst could land her in The Program, the only proven course of treatment. Sloane’s parents have already lost one child; Sloane knows they’ll do anything to keep her alive. She also knows that everyone who’s been through The Program returns as a blank slate. Because their depression is gone—but so are their memories.

Under constant surveillance at home and at school, Sloane puts on a brave face and keeps her feelings buried as deep as she can. The only person Sloane can be herself with is James. He’s promised to keep them both safe and out of treatment, and Sloane knows their love is strong enough to withstand anything. But despite the promises they made to each other, it’s getting harder to hide the truth. They are both growing weaker. Depression is setting in. And The Program is coming for them.

Mon avis:

Un programme est créé suite à la vague de suicide chez les adolescents. Ce programme consiste à éradiquer de leurs cerveaux tous les sentiments négatifs qui les tenteraient au suicide. Sloane a déjà perdu son frère. Depuis cette tragédie, ses parents se méfient d’elle et la surprotègent au risque qu’elle ne ce suicide a son tour. Mais comment Sloane peut-elle y échapper, son frère est déjà parti et sa meilleure amie aussi, il ne reste qu’elle son petit-ami et une autre de ces amis qui a un comportement des plus bizarres ces derniers jours.

Cela faisait un petit moment que ce livre traîné dans ma PAL, mais une pulsion soudait est survenue et je me suis jetée sur ce livre (no comment, je sais, c’est bizarre). J’ai énormément apprécié ma lecture même si la construction du livre est un peu déroutant. Car ce roman est découpé en trois parties, cette structure à tout aussi des points positifs que négatif. L’un des gros point négatif est que parmi tous ces partis, on peut trouver certaine répétition et cela créé quelque lenteur donc au finale, on risque de s’ennuyer.

J’ai eu l’impression que ce tome n’était que introductif, car l’histoire joue sur le passer et le présent des personnages. Et donc on retrouve très souvent des situations similaires. Malgré cela, on passe un très bon moment surtout avec l’univers. Bien que je trouve que celui-ci ne l’a pas été assez développé par l’auteur. Il ne faut pas oublier que ce n’est que de la dystopie, mais j’espère découvrir autre chose dans le prochain tome.

Quant aux personnages : la relation entre les deux protagonistes est déjà définie et ce n’est pas pour me déplaire, car je pense que l’auteur peut désormais plus ce concentré sur l’intrigue. Dés ce premier tome, on remarque déjà une évolution de là part de Sloane. Bien qu’elle m’ai un peu tapé sur les nerfs. Au début du tome, elle n’est pas du tout le personnage fort auquel, on s’attend, mais à la fin, elle a définitivement changée, on sent qu’elle a plus d’assurance et qu’elle a arête de compter sur son petit-ami pour la protéger.

En conclusion, j’ai passée un bon moment qui m’a donné envie de découvrir le prochain tome. On est loin du coup de cœur, mais je vous le conseille quand même.

« You’ll be happy to know that The Program has a one hundred percent survival rate »

Ma note : 3/5