0

Mille baisers pour un garçon | Tillie Cole

millesLecture V.F
Hachette Romans
16,90€
274 pages
Un baiser dure un instant.
Mille baisers durent une éternité. 

Poppy et Rune sont amoureux depuis l’enfance. 
Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. 
Jusqu’au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale…

Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ?
Pourquoi avoir coupé les points, sans raison, sans explication ?

Rune a le sentiment qu’on lui a arraché le coeur. Poppy, elle, a le cœur brisé par un secret bien trop lourd. 

La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s’aimer ?

Mon avis:
J’ai vu ce livre partout dans la blogosphère, tout le monde l’a adoré. Mais la quatrième de couverture ne m’a pas attiré, il m’a fallu du temps pour enfin sortir ce livre de ma P.A.L et autant vous dire que je ne le regrette pas. Comme prévu ce livre est un presque coup de coeur. 

L’amitié qui existe entre les deux protagonistes est très touchante, j’ai adoré la voir évoluée. Le fait de les suivre pendant leur enfant crée une sorte de lien avec eux, et on se sent entièrement impliqué dans leur vie. On attend le tournant de l’histoire avec une petite appréhension. Et lorsque la révélation est enfin là, on n’a qu’une envie étriper l’auteur.

J’ai eu l’impression que l’on me déchirait le coeur, j’avoue les larmichettes sont tombés et j’espère qu’elle tomberont aussi pour vous. Ce livre est poignant, on ne s’attend pas à débarquer dans ce chaos quand on lit le résumé. J’ai adoré les personnages principaux, les sujets abordés, l’évolutions des personnages. J’ai presque tout adoré mais le coup de coeur n’est pas arrivé car a mon avis le livre aurait mérité quelque chapitre de plus. 

En conclusion, je n’ai qu’un conseille lisez ce livre impérativement. C’est bon de pleurer de temps en temps.

«La vie est belle, Rune ! J’aimerais que tout le monde s’en rende compte. Pourquoi faut-il frôler la mort pour en prendre conscience ? Pourquoi attendons-nous de manquer de temps pour accomplir nos rêves ? Pourquoi ne regarde-t-on pas celui qu’on aime comme si c’était la dernière fois qu’on le voyait ? Si c’était le cas, notre vie serait tellement plus belle, tellement plus intense !»

Ma note: 4,75/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Ne m’appelez pas Blanche-Neige | Gally Lauteur

blanche neige

Lecture V.F
Hachette Romans
16,90€
342 pages
Entrez dans la sombre forêt parisienne et revivez la féerie 2.0 d’une princesse qui ne s’en laisse pas conter. Oserez-vous croquer cette pomme ?

Qui a dit que la vie était un conte de fées ? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseaux social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le coeur des princes de votre entourage ?

Mon avis:
Ayant reçu un magnifique petit colis de la part d’hachette que je remercie, contenant le livre ainsi que d’autres petits goodies, autant vous dire que cette merveilleuse surprise m’a donné envie de lire ce livre. De plus, vous l’aurez sûrement deviner par l’image et le titre, ce livre est une réécriture de conte de Blanche neige.

Je me suis lancée dans cette lecture sans connaître le résumé, et j’en ressorts assez déçus de l’histoire que j’ai trouvée simple et légèrement tirée par les cheveux. L’univers est idéalisé, j’ai eu la réelle impression de lire une fan fiction, c’est-à-dire un roman écrit par un auteur amateur. Les clichés de la fan fiction sont présents, les personnages ne sont pas recherchés. Il n’y a aucune profondeur au niveau des protagonistes et de l’histoire dans sa globalité.

Certains sujets abordés sont intéressants et auraient mérité un approfondissement, on a l’impression que l’auteur a survolé son histoire et qu’elle n’a pas tiré profit de nombreux aspects qui pour m’à part m’ont semblé essentiels. La romance qui est le point central du roman s’en est sortie de justesse.

En conclusion, ce livre en lui-même est un magnifique objet-livre mais le contenu n’est malheureusement pas à la hauteur. Cependant, même si certains sujets n’ont été qu’effleurées par l’auteur, ils sont tout de même présent et c’est la raison pour laquelle je donne à ce livre tout juste la moyenne.

« Je ne crois pas que l’amour se maintienne juste en faisant des efforts. Les amoureux qui accrochent ces cadenas jettent ensuite la clé dans la Seine, ça me fait bien rire : ce n’est pas parce que tu enfermes ton amour à double tour qu’il va rester intact. Parfois les sentiments changent, parfois ils sont incompréhensibles, parfois ils sont méprisables ou non souhaitables.. »

Ma note: 2,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

2

The DUFF (Designated Ugly Fat Friend) | Kody Keplinger

the-duff----designated-ugly-fat-friend---714793Lecture V.F.
Hachette Romans
15,90€
304 pages

Bianca n’est peut-être pas la fille la plus jolie, ni la plus populaire du lycée mais elle a d’autres atouts : deux meilleures copines, un esprit mordant et beaucoup de second degré. Elle est aussi bien trop maligne pour tomber sous le charme du sexy Wesley, coureur de jupons invétéré et son ennemi juré depuis qu’il la surnomme la DUFF (Dodue, Utile et Franchement Fade). Jusqu’au jour où elle commence à se demander si ses vraies ennemies ne seraient pas en fait ses amies si jolies, si parfaites et si populaires qui ont fait d’elle leur faire-valoir : la copine un peu moche mais bien utile. Leur DUFF ? Fatiguée d’être toujours reléguée au second plan, Bianca décide de sortir de l’ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une véritable révolution contre les impitoyables règles sociales du lycée. Et en croisant sur son chemin un improbable allié.

Mon avis:

J’étais très intriguée par ce livre avant même la sortie de son adaptation cinématographique. Je comptais à la base le lire en anglais puisqu’à l’époque il n’était pas encore disponible en français. Finalement, certaines conséquences ont fait que j’ai vu le film, qui d’ailleurs fut une grande déception. Tout simplement car il avait les caractéristiques d’un film à la Disney channel sans aucune profondeur et très superficiel.

Mais puisque je suis ici aujourd’hui, c’est que j’ai lu le livre. Et mon avis est diamétralement opposé au film. Avant de vous livrer mon opinion, j’aimerais vous prévenir que je ne fais pas partie de la catégorie de ceux qui préfèrent lire le livre avant le film, ou qui aiment que le livre soit fidèle au film. Je trouve cela plutôt « chiant » justement, et personnellement je m’ennuie énormément quand je vois une adaptation d’un livre que j’ai déjà lu et inversement. Si vous êtes comme moi ne vous inquiétez pas, le film ne ressemble pas du tout au livre. En commençant ma lecture, j’ai eu l’impression de lire une toute autre histoire. 

Ce roman fut une bonne surprise, le démarrant avec beaucoup d’appréhension, j’ai néanmoins adoré ma lecture. D’apparence ce livre pourrait vous paraître léger et sans prise de tête, pourtant j’ai été entraîné dans le fil de l’histoire avec intensité. D’importants sujets sont abordés tels que l’alcoolisme. Les personnages ont chacun leurs problèmes plus ou moins dramatiques. On voit une facette de l’adolescence du point de vue social et familial.

L’identification aux personnages se fait aisément, j’ai eu un coup de coeur pour Wesley que j’ai trouvé assez attachant. Il est exécrable et en même temps adorable. Bianca est aussi un personnage que j’ai chéri tout au long de l’histoire, mais quelques-unes de ses actions m’ont donné envie de la secouer. Mais bon ces pulsions ne sont apparu que très rarement. Le seul autre personnage qui m’a marquée est le père de Bianca, bien qu’il ne se manifeste rarement, j’ai ressenti beaucoup de compassion à son égard. 

Donc en conclusion la fin est prévisible, pas d’énorme révélation de ce côté ci. J’ai passé un agréable moment de lecture, c’est un bon livre pour vous changer les idées. J’ai réellement été marquée par les passages entre Wesley et Bianca. Ils forment un duo de choc et vous ne vous ennuieraient jamais avec eux, c’est certain.

 » Tu as besoin de travailler ton sens de l’humour alors » suggéra Wesley.  » La plupart des filles trouvent mes blagues charmantes ».
 » Ces filles doivent avoir un QI assez bas pour que ça leur passe au-dessus »

Ma note: 4/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Absences | Lauren Oliver

absences-633197

Lecture V.F.  
Hachette Romans
18.90€ (Hardback)
389 pages

Nick et Dara ont à peine deux ans d’écart et se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Pour le reste, ces deux sœurs sont très différentes. Nick, l’aînée, est aussi discrète et responsable que Dara, la cadette, est excentrique et délurée. En quelques mois leur vie bascule : le divorce de leurs parents, un amour sur fond d’amitié trahie et surtout un mémorable accident de voiture… Ce jour-là, Nick était au volant. Depuis, elle a presque tout oublié du drame dont sa petite sœur, elle, a gardé de nombreuses séquelles. Ce dont Nick se souvient en revanche, c’est que sa sœur et elle s’étaient insensiblement éloignées avant l’accident. Alors pour renouer les liens, Nick décide de préparer à sa Dara une surprise pour son anniversaire. Mais Dara disparaît, laissant un message énigmatique. Il est temps de comprendre, de combler les trous de mémoire et de faire parler les siennes : Nick décide de mener l’enquête.

Mon avis:

Nick et Dara sont soeurs, une relation soudée les unis pourtant elles sont complètement différente l’une de l’autre. Dara la « fêtarde » qui aime l’aventure et Nick la gentille fille modèle. Mais depuis l’accident de voiture leur relation s’effrite et elles s’éloignent peu à peu l’un de l’autre.
J’avais déjà repéré ce livre en V.O, mais je n’étais pas encore sur de le prend enfin de compte, je l’ai reçue grâce aux éditions Hachette. J’avais hâte de découvrir Lauren Oliver sous un autre genre, car je vous le rappelle cette auteur a écrit la série Délirium que j’ai lue.

Au commencement de ma lecture, je dois vous avouer que je n’étais pas convaincue. Je trouvais les personnages trop puérils. Et plus précisément Dara avec qui j’avais une relation amour haine. J’appréciée l’ensemble de l’histoire, mais je ne m’étais pas attaché au personnage. Bien que j’eusse réussi à rentrer dans l’histoire, celle-ci ne m’avait pas happé au point d’enchaîner les chapitres, en claire, je m’ennuyais.

Lorsque je me retrouve à la moitié du livre, l’histoire a beaucoup évoluée et déjà, je me sentais plus investie qu’au début. Et au dernier tiers du livre l’histoire a filée d’un vitesse incroyable. Cette partie de l’histoire est sans aucun doute la meilleure. Une grande partie du livre n’est qu’introductive et a la fin tous les événements et conséquences s’enchaîne. L’histoire nous tient en haleine pour enfin découvrir ce qu’il se passe réellement et là, tu te dis que l’auteur a réussi son coup. Cette fin m’a scotché et je comprends finalement le choix de l’auteur concernant la grande partie introductive qui est en réalité très importante.

En conclusion, j ‘ai adoré ce roman même si au début ce n’était pas gagné. Le conseil que je vous donne et que si vous lisez ce roman continué jusqu’à la fin, vous ne seriez pas déçu.

« Le truc étrange quand vous avez réchappé à la mort, c’est que tout le monde s’attend, ensuite, à ce que vous nagiez dans le bonheur, que vous preniez le temps de chasser les papillons dans les herbes hautes des prés, ou d’admirer les arcs-en-ciel qui se forment dans les flaques de cambouis sur l’autoroute. »

Ma note: 4/5

Je remercie chaleureusement les éditions Hachette pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Ma Raison de Vivre | Rebecca Donovan (Breathing #1)

ma-raison-de-vivre-557497

Lecture V.F.  
PKJ
18,90€
544 pages
Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir.
Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout,ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…
.
.
.
.
Mon avis:

Depuis la mort de ces parents, Emma vit chez son oncle et sa tante. Elle représente l’image de l’adolescente studieuse, ayant de bonnes notes dans toute et les matières et étant très sportive. Cependant, elle est très réservée et n’aime pas se mélanger aux autres, un jour un jeune homme du nom « Evan » est transféré dans son lycée et va tout changer. 

J’avais déjà quelque a priori avant de commencer cette lecture, car ayant entendant de bonne critique, j’avais placée la barre assez haute. Et ce roman a atteint mes espérances, j’en suis encore bouleversée. Ce roman est explosif, je suis passée par toutes les émotions. Je ne vous dis pas combien de fois les larmes me sont montée et cela commence dès les 20 premières pages du roman. Ce livre ma tenue en haleine tout au long de ma lecture jusqu’à la dernière page !!!!

Le style de l’auteur, ma beaucoup plus, car elle a une manière de tourner ses phrases dans les scènes de tension et d’émotion qui les rend encore plus intenses qu’elles ne le sont déjà. La construction des personnages est encore meilleur car au premier abord on peut la trouver un peu simplette mais au fil de l’histoire celle-ci se complexifie et on se retrouve avec des personnages plus compliquer qu’on ne le penser au départ. Pour un roman Young Adult le réalisme présent m’a surprise, car l’auteur n’essaye pas de rendre l’histoire idéaliste, elle torture ses personnages est ce n’est pas quelque chose que l’on peut retrouver habituellement dans le genre Young Adult.

En réalité, je n’ai pas très envie de vous parler des personnages, car je voudrais que vous les découvrez par vous-même. Que vous les aimer autant que moi. Néanmoins, je voudrais vous parler du personnage d’Emma, elle est très forte et on se demande même comme réussit-elle a surmontée toutes les choses qui lui arriver personnellement, je n’aurais jamais eu le courage. J’ai un profond respect envers ce personnage. Rebecca Donovan parle de sujet fort qui mérite que l’on s’exprime dessus. J’espère réellement que vous lirait ce roman même pour ceux qui ne lisent pas de ce genre. Cette histoire ma profondément émut et touchée.

Par contre, je préfère vous prévenir dès maintenant l’histoire se finit sur un gros Cliff-Hunger de malade personnellement, je vais continuer cette série en anglais, car je ne pense pas que je puisse me retenir jusqu’à la sortir du tome 2 en V.F.

En conclusion, je voue un amour fou à ce roman qui a été un choc émotionnel et comme vous vous en douterait, je vous le conseille trèèèèès fortement!!! Si je le pouvais, je vous obligerait à le lire XD. Gros coup de cœur de l’année, une lecture incontournable.

« Dans ma vie instable, c’est l’amour qui , finalement , m’a poussée à me battre . Qui m’a convaincue de …Respirer. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

1

Huntley Fitzpatrick | My Life Next Door

12294652

Lecture V.O.  
Dial
17,69€ (Hardback)
400 pages
The Garretts are everything the Reeds are not. Loud, numerous, messy, affectionate. And every day from her balcony perch, seventeen-year-old Samantha Reed wishes she was one of them…until one summer evening Jase Garrett climbs her trellis and changes everything. As the two fall fiercely in love and stumble through the awkwardness and awesomeness of first romance, Jase’s family makes Samantha one of their own—even as she keeps him a secret from her disapproving mother and critical best friend. Then the unthinkable happens, and the bottom drops out of Samantha’s world. She’s suddenly faced with an impossible decision. Which perfect family will save her? Or is it time she saved herself?

Mon avis:

Samantha est la fille parfaite qui réussit tout ce qu’elle entreprend et vit dans une vaste maison en compagnie de sa mère et de sa sœur. Voilà de nombreuses années que Sam observe avec envie ses chers voisins, la famille « Garrett » depuis sa fenêtre. Contrairement a sa mère qui a un avis négatif sur cette famille nombreuse composée de 7 enfants. Un soir d’été, un jeune homme du nom de Jase Garrett vient à la rencontre de Sam.

J’attendais avec impatience de me lancer dans cette lecture. Et j’en ressort satisfaite bien que le début n’est été fastidieux. Oui, car j’ai trouvé que l’introduction des personnages et de l’histoire a pris beaucoup de temps. Il y a eu beaucoup de longueur est c’est pour cela que j’avais mis ce roman en pause. Mais j’ai tenu bon et me suis fait une petite séance de motivation et j’ai donc repris ma lecture. Et enfin au 3/4 du roman l’histoire a commencer à être très intéressante.

Les personnages sont tous très attachants, j’ai énormément apprécié la romance entres les deux protagonistes. C’était tout mignon. Et j’ai eu une réelle affection envers la famille Garrett, ils ont une place assez conséquente dans l’histoire. J’ai globalement aimé les personnages sauf la mère de Sam et son compagnon qui m’ont mis hors de moi. Je n’ai pas pu les supporters dus à leurs caractères en particulier celui de la mère, ça m’a révolté de la voir si immature. Le dernier quart du roman a été m’a parti préférer, car l’auteur ma surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Ça a été une véritable explosion, c’est juste fou.

En conclusion, je vous le conseille bien qu’il n’est pas été à la hauteur de mes attentes. Ma lecture a été agréable. C’est une bonne petite romance contemporaine young adult a lire en été.

« His smile flashes in the gathering dark as his eyebrows lift, but he climbs carefully in as I lock my bedroom door »

Ma note : 3,5/5

0

L’été des secondes chance | Morgan Matson

l-ete-des-secondes-chances-474348-250-400

Lecture V.F.
Hachette
15,90€
416 pages
Taylor a une manière bien à elle de traiter ses problèmes personnels : elle les fuit. Mais lorsque son père, atteint d’un cancer, décide de passer son dernier été en famille dans leur maison de vacances, la jeune fille ne peut se dérober. C’est là, cinq ans plus tôt, qu’elle avait laissé sa meilleure amie, Lucy, et son premier amour, Henry, avec la ferme intention de ne plus jamais les revoir. Les souvenirs ressurgissent et, cet été, elle va devoir les affronter.
Taylor a une manière bien à elle de traiter ses problèmes personnels : elle les fuit. Mais lorsque son père, atteint d’un cancer, décide de passer son dernier été en famille dans leur maison de vacances, la jeune fille ne peut se dérober. C’est là, cinq ans plus tôt, qu’elle avait laissé sa meilleure amie, Lucy, et son premier amour, Henry, avec la ferme intention de ne plus jamais les revoir. Les souvenirs ressurgissent et, cet été, elle va devoir les affronter.
 

Mon avis:

On suit Taylor, qui va passer ces dernières vacances en famille dans leur maison de campagne, puisque son père a de grands problèmes de santé et n’en a plus pour très longtemps. C’est dans cette ville cinq plus tôt elle abandonne sa meilleure amie et son premier petit ami. Taylor, elle ne souhaite pas retourner, car elle ne veut pas affronter les personnes qu’elle a fuies et le cancer de son père.

Dés que je me remets a penser à cette lecture toutes les émotions qui m’ont traversée m’envahissent. Une belle découverte qui m’a beaucoup fait penser a  « la dernière chanson  » de Nicola Spark. J’ai pleuré à chaudes larmes que j’aurais pu remplir une baignoire. Quand j’ai fini ce livre, Morgan Matson est devenue une de mes auteurs préférés. Cela ma réellement bouleverser au plus profond de moi-même. Mon personnage préféré reste le père de Taylor, car ce que j’ai adoré avec est que l’auteur l’a rendue très réaliste de même que la situation dans laquelle il se trouve. L’auteur n’a pas essayé de le rendre foncièrement bon, je ne dis pas qu’il est mauvais, mais à cause de son cancer, il a quelque saut d’humeur et il devient parfois un peu désagréable avec ces enfants. L’auteur a données a tous ses personnages une profondeur est des différentes personnalités. Pour ma part, je pense que c’est l’une des plus grandes qualités du livre. J’ai adoré cette romance entre Taylor et Henry, et je me suis retrouvé plus d’un fois a sourire bêtement au-dessus de mon livre.

Je pense que l’auteur a voulu mettre l’accent sur la relation père/fille. C’est touchant de les voir évoluer, car cette famille n’est pas très affective et ne communique pas du tout, mais le compte à rebours est lancé, il ne reste que très peu de temps et vont apprendre a créé des liens et à les solidifier. Après le malheureux événement, on les retrouve plus souder que jamais et plus fort. Je peux vous affirmer que j’ai vidé mon pack de mouchoir!! Ce roman est explosif aux niveaux émotionnels, et j’attends avec impatience de rencontrer Morgan Matson au « Teen Author Smash ». Donc vous l’aurez compris ce roman est une de mes plus belles découvertes et un gros coup de cœur de cette année 2015.

« Papa, ai-je murmuré alors que mon souffle se coinçait dans ma gorge, je t’aime. »

Ma note: 5/5