0

Swear on This Life | Renée Carlino

SwearLecture V.O
Atria Books
14,83€ (Paperback)
320 pages
When a bestselling debut novel from mysterious author J.Colby becomes the literary event of the year, Emiline reads it reluctantly. As an adjunct writing instructor at UC San Diego with her own stalled literary career and a bumpy long-term relationship, Emiline isn’t thrilled to celebrate the accomplishments of a young and gifted writer.

Yet from the very first page, Emiline is entranced by the story of Emerson and Jackson, two childhood best friends who fall in love and dream of a better life beyond the long dirt road that winds through their impoverished town in rural Ohio.

That’s because the novel is patterned on Emiline’s own dark and desperate childhood, which means that “J. Colby” must be Jase: the best friend and first love she hasn’t seen in over a decade. Far from being flattered that he wrote the novel from her perspective, Emiline is furious that he co-opted her painful past and took some dramatic creative liberties with the ending.

The only way she can put her mind at ease is to find and confront “J. Colby,” but is she prepared to learn the truth behind the fiction?

Mon avis:
J’ai déjà lu les écrits de Renée Carlino, elle a même été traduit en français. Je n’ai pas de grand souvenir de ces livres, ce qui prouve que ces romans ne m’ont pas marqué, mais d’après Goodreads ils ont tous reçu de m’à part des 3/5. En tombant sur ce livre sur goodreads, je mettais aperçue que Colleen Hoover (#LaQueenDuNA) l’avait adorée, je me devais donc de le lire. Et j’ai eu bien raison.

On suit une alternance de point de vue, d’un part on a les pensées d’Emiline et d’autre part on suit les chapitres du roman du mystérieux auteur J.Colby. Ce roman m’a ému au plus au point, j’ai adoré suivre les deux histoires, celle du livre et celle d’Emiline. C’était totalement addictif, les chapitres filaient sous mes doigts. En une journée je l’avais fini à mon grand désespoir. L’auteur a parfaitement réussi à nous transmettre des émotions à travers les pages.

Les personnages sont très bien construits, mais il y a eu un petit hic. Jase a manqué de construction, je trouve que l’auteur n’a pas assez expliquée le changement de Jase dans le livre, ainsi que son évolution d’enfant en homme mature, contrairement à Emiline où la construction est au TOP! Au niveau des personnages secondaires c’étaient inégales, certains ont été développés alors que d’autres sont moins-perçu et n’apportent rien au roman.

Le problème avec se livre, ce n’est qu’au moment où les passages du livre de J.Colby se font de plus en plus rare et spécialement vers la fin du livre, on ne ressentait plus avec une aussi forte intensité les émotions qui nous ont traversées dans notre lecture. Les séquences les plus fortes du livre sont les passages du livre de J.Colby. Il est dommage que le livre perde en intensité à sa fin.

En conclusion, j’ai énormément aimé ce livre mais à cause d’une perte d’intensité des émotions et Jase qui n’a pas été assez développer, ce livre n’a pas été un coup de coeur.

« It’s easy to let yourself become the burden of your own life, especially when you were given the label of being a burden before you could even reject it. » 

Ma note: 4/5

0

Another Story of Bad Boys | Mathilde Aloha (Another Story of Bad Boys #1)

anotherLecture V.F
Hachette Romans
18€
600 pages
Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles pour étudier le journalisme, sa vie allait autant changer.

L’absence de sa meilleure amie Rosie, plongée dans un coma dont elle ne se réveillera peut-être jamais, la faisait bien trop souffrir. Accablée par le chagrin et une forte culpabilité, elle avait décidé de prendre des distances avec son passé. Mais c’était sans compter sur le retour du dangereux Jace…
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d’ici quelques années son diplôme, puis parcourir le monde. Mais sa rencontre avec ses nouveaux colocataires, Evan et Cameron, vient bouleverser ses plans. Si le premier est le frère protecteur qu’elle n’a jamais eu, le second, non seulement méfiant et froid, se montre particulièrement infect à son égard.

Lorsqu’elle découvre que ces deux-là, pourtant amis, rentrent régulièrement couverts de bleus et de blessures, elle s’interroge : jalousies masculines ? Sombre histoire de bad boys ? Que faire alors que la jeune femme se sent irrémédiablement attirée par l’un des deux, elle qui s’était pourtant jurée de faire passer son cœur bien après ses études ? Entre l’amour interdit qu’elle ressent et son passé qui la rattrape, Liliana en aura-t-elle jamais fini avec les drames de la vie ?

Mon avis:
Ce gros pavé de 600 pages m’a légèrement effrayé à sa réception, je ne pensais pas qu’il était aussi dense. De plus, je commençais sérieusement à regretter de l’avoir demandé en SP, j’avais tout simplement peur de me replonger dans un deuxième After après la catastrophe qu’a été ce livre. Autant vous dire que je m’attendais au pire, et grosse surprise, j’ai passé un assez bon moment de lecture. On n’a pas atteint l’orgasme littéraire, mais en globalité c’était sympa. 

Je savais déjà que ce livre était originellement issu de la plate forme Wattpad, donc je m’attendais au cliché du type. Si on passe au-dessus de ce genre de détail on peut réellement apprécier sa lecture. Le livre se lit rapidement dû à la grosse quantité de dialogue et le peu de description. Même si le résumer peut vous faire grincer des dents, ne vous inquiétez pas ce n’est pas aussi horrible que cela puisse le paraître. J’avoue, il y a un triangle amoureux mais pas entre les 3 colocataires. 

Comme dans After, il y a beaucoup de drame, de je t’aime/ je ne t’aime plus, mais le personnage masculin n’est pas aussi vicieux que Hardin. Les protagonistes sont assez sympa mais pas mémorables.

En conclusion, ce livre est un After en moins condensé et moins chiant. Moi qui m’attendais au pire j’ai été agréablement surpris, je lirais donc le deuxième tome.

« Est-il bipolaire ou extrêmement lunatique ? Je ne vois pas d’autre explication possible pour justifier ses changements soudains de comportement. Ça me dépasse totalement »

Ma note: 3/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

1

Amour Interdit | Jay Crownover (Bad #1)

28522540Lecture V.F.
Harlequin
14,90€
384 pages

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

Mon avis:

J’ai vu ce roman tourner plusieurs fois dans la blogosphère, vu que le livre s’annonçait intéressant je me suis lancée dans cette nouvelle lecture. Et la première chose qui m’a frappée sont les notes de l’auteur nous déclarant qu’elle avait essayé de créer un vrai bad boy. Le genre dangereux, et ne prenez pas à la légère ces remarques.

L’auteur nous introduit l’histoire en mettant en place une ville fictive « The Point » où le taux de criminalité est très haut. En clair, cet endroit est pourri, peu de personnes en sortent dignement et tout le monde a été un jour traîné dans la boue. Cela m’a semblé peu réaliste, mais peut-être que je suis naïve et que ce genre de ville existe après tout.

On suit nos deux protagonistes Bax et Dovie. Avec qui j’ai eu plus d’une fois l’impression de tombée dans le cliché. Bax est le grand voyou qui vient de sortir de prison. Doive est la fille toute sage et veut à tout prix s’éloigner de ce genre de personne. De fil en aiguille ces deux personnages vont se rencontrer et vont devoir s’aider pour retrouver le frère de Dovie qui a disparu.

Je n’ai réussi ni à m’identifier aux personnages, ni à m’attacher à eux. Bax n’est pas ce qu’on peut appeler le prince charmant, je le trouvais désagréable et détestable. J’ai néanmoins réussi à compatir à son histoire et à finalement l’affectionner bien que je n’aie pas cautionné la manière dont il traite Dovie quelquefois.

Pour ce qui en est de Dovies, j’ai eu l’impression que plus on avançait dans l’histoire et plus elle s’effaçait. C’est-à-dire qu’elle était de moins en moins présente et que Bax monopolisait l’histoire.

Je n’ai pas grand-chose à dire sur les personnages secondaires. Plus de développement n’aurait pas été de refus, ils ont été franchement inutiles. Et pourtant ils avaient du potentiel.

En conclusion, vous l’aurez compris j’ai été plus que déçu par ma lecture. Je ne vous le recommande pas forcément mais si vous voulez lire un New Adult différent de ce que vous lisez habituellement. Avec de la violence et un vrai Bad Boy, ce livre est pour vous.

« Ses yeux vert émeraude se sont voilés. Encore cette sale habitude de vouloir me voir comme je suis pas. Elle se plantait, j’étais pas le mec qu’elle croyait. Et la vérité était trop sombre et trop glauque pour qu’elle l’accepte. »

Ma note: 2,5/5

0

Mini chroniques | Jennifer L.Armentrout

The Return (Titan #1)

23699305Lecture V.O.
Hodder & Stoughton
10,73€
368 pages

The Fates are cackling their bony asses off…

It’s been a year since Seth made the deal with the gods that pledged his life to them. And so far, the jobs they’ve given him have been violent and bloody–which is kind of all right with him. But now Apollo has something else in mind for Seth. He’s got to play protector while keeping his hands and fingers off, and for someone who really has a problem with restraint, this new assignment might be the most challenging yet.

Josie has no idea what this crazy hot guy’s deal might be, but it’s a good bet that his arrival means the new life she started after leaving home is about to be thrown into an Olympian-sized blender turned up to puree. Either Josie is going insane or a nightmare straight out of ancient myth is gunning for her.

But it might be the unlikely attraction simmering between her and the golden-eyed, secret-keeping Seth that may prove to be the most dangerous thing of all.

Because history has once again been flipped to repeat.

Mon avis:

The Return est le spin-off de la série « The Covenant » que je n’ai jamais lu. Donc je peux vous le confirmer ce livre peut se lire indépendamment des autres. L’auteur met bien en place l’histoire et rappelle toute la mythologie qu’il y a derrière. Personnellement, je n’ai eu aucune difficulté de compréhension.

Cependant cette série est classée New Adult contrairement à The Covenant. Donc il est évident que les scènes sont plus…heu…chaudes! Cela ne m’a pas dérangée, mais il est vrai que pour une grande lectrice de New Adult certains passages m’ont paru très clichés. Bien entendue cela n’enlève en rien le plaisir de lire du « Jennifer L.Armentrout ». C’est juste un peu lassant par moments, néanmoins ceci est vite rattrapé par l’attachement que l’ont à envers les personnages.

Le point de vue de « Seth » et « Josie » s’alterne au fil du roman. Josie est le genre de personnage doux comme un agneau avec un caractère en béton. Et malgré tous les ennuis qu’ils lui arrivent elle reste épatante. Seth est un merveilleux connard. Il est déchiré par son passé et n’attend rien de la vie. Mais mon dieu qu’il est badass…

En conclusion, malgré les quelques lenteurs, j’ai passé un excellent moment en compagnie de nos protagonistes. Et au vu de cette fin ce petit problème ne devrait plus subsister.

« You’re… you’re just my salvation. »

Ma note: 4/5Archivo base

Wicked (Wicked #1)

23356038Lecture V.O.
Auto Éditée
11,59€
382 pages

Things are about to get Wicked in New Orleans.

Twenty-two year old Ivy Morgan isn’t your average college student. She, and others like her, know humans aren’t the only thing trolling the French Quarter for fun… and for food. Her duty to the Order is her life. After all, four years ago, she lost everything at the hands of the creatures she’d sworn to hunt, tearing her world and her heart apart.

Ren Owens is the last person Ivy expected to enter her rigidly controlled life. He’s six feet and three inches of temptation and swoon-inducing charm. With forest-green eyes and a smile that’s surely left a stream of broken hearts in its wake, he has an uncanny, almost unnatural ability to make her yearn for everything he has to offer. But letting him in is as dangerous as hunting the cold-blooded killers stalking the streets. Losing the boy she loved once before had nearly destroyed her, but the sparking tension that grows between them becomes impossible for Ivy to deny. Deep down, she wants… she needs more than what her duty demands of her, what her past has shaped for her.

But as Ivy grows closer to Ren, she realizes she’s not the only one carrying secrets that could shatter the frail bond between them. There’s something he’s not telling her, and one thing is for certain. She’s no longer sure what is more dangerous to her—the ancient beings threatening to take over the town or the man demanding to lay claim to her heart and her soul.

Mon avis:

Avec cette nouvelle série, JLA revient avec une histoire sur les faes. J’avoue, cela m’a fait un peu peur au début étant énormément réticence à tout ce qui se rapproche de prés ou de loin aux faes. On est dans un style New Adult. Et personnellement NA+Feas, c’est du jamais lue.

Ivy est très touchante, on s’attache facilement à ce personnage et on s’extasie tous comme elle devant Ren. On a aussi envie de lui donner des claques quand elle fait des trucs stupides, mais ça va on y survie. Je veux dire qu’elle n’en devient pas agençante, et que l’on s’identifie facilement à elle. Ren, si je les bien compris est « hot » comme aime le répéter plusieurs fois l’auteur. Il est aussi trop choupinet. Je l’adore!

La première partie de l’histoire n’a pas grand intérêt au niveau de l’intrigue, elle sert plus à développer le côté personnel des personnages, à en connaitre plus sur eux, à faire évoluer une relation,etc. La deuxième partie est bien plus intéressante, et on sent que l’élément déclencheur de l’histoire arrive enfin et qui par la même occasion est les dernières pages du livre. Mais le roman reste tout de même intéressant, il sert principalement à poser les bonnes bases pour le prochain tome.

L’intrigue bien que parfaitement construite, n’a pas été surprenante. J’avais à peu près compris la grande révélation, c’est bien dommage. J’ai tout de même passé un très bon moment.

En conclusion, bien ma chronique semble accorder que peu d’intérêt à ce premier tome, je vous l’assure j’ai passé un merveilleux moment et je vous le recommande.

“You really are Merida. Who in the hell is Merida?”

Ma note: 4/5

1

Un cadeau du ciel | Suzanne Roy

un-cadeau-du-ciel-511420

Lecture V.F.  
Emma
4,99€ (Dispo sur Youboox)
256 pages

Depuis toujours, Elina n’a qu’une raison d’être : elle apparaît au chevet des mourants, et montre à l’âme détachée de son corps la porte qu’elle doit traverser. Ce qui attend les humains de l’autre côté ? Elle n’en a pas la moindre idée, et elle s’en fiche. Ceux-là ont eu leur temps sur Terre, ils n’avaient qu’à mieux l’employer, non ?

Jusqu’au jour où elle laisse échapper une âme… une âme dont le corps est revenu à la vie grâce aux soins acharnés d’un médecin des urgences. Puis une deuxième…
Prise en défaut, Elina n’a plus le choix, elle doit comprendre ce qui rend cet homme si particulier. Son destin achèvera de basculer lorsqu’elle se retrouvera précipitée sur Terre, apeurée et ignorante, avec un seul nom à la bouche, celui d’Éric Séguin, le médecin qui aura changé sa vie.
.
Mon avis:

Elina est un ange son travail est d’accompagner les âmes jusqu’à la porte qu’elles doivent traverser pour rejoindre soit l’enfer soit le paradis. A part ce travaille, elle ne connaît rien d’autre et n’a aucun idée de ce qui se passe après cette porte. Mais ça lui importe peu. Un jour pour la première fois, elle perd une âme à cause de ce maudit docteur obstiné.

Ca fait bien longtemps que je n’ai pas lue un roman de la collection Milady et cela me manquait énormément. En le voyant dans le catalogue Youboox j’ai directement sauté dessus. Ce roman été fait pour moi : c’est de la romance et ça parle d’ange. Merveilleux n’est-ce pas ?

Je ne connaissais pas l’auteur donc pas la plume. Et je n’avais aucune attente donc le fait est que je n’ai pas été transcendée par la plume ne m’a pas gênée. L’auteur sait nous transmettre des émotions, mais on n’atteint pas des sommets. Même si je n’ai pas été subjuguée par son style d’écriture, je me suis facilement attachée au personnage et à l’histoire.

Ce roman m’a fait le plus grand bien, ces dernières semaines, j’étais à bout, mon moral était au plus bas. Lire qui d’habitude étais un des moyens pour me mettre de bonnes humeur n’a pas du tout marcher. Je n’arriver à m’intéresse à aucun des romans dans ma PAL. Je savais qu’il me fallait une lecture légère sans prise de tête (en claire pas de la Fantasy) qui me ferait passer un bon moment. Et ce livre a été merveilleux.

Cette lecture a été tellement fluide qu’on ne voit pas les pages filer, on est tellement encré et investie dans l’histoire. Cette petite merveille contient tous les ingrédients magiques pour une bonne après-midi quand on a un petit coup de blues. Si je n’avais qu’un mot pour décrire ce roman, ce serait « agréable ».

Il est vrai que ce n’est pas un coup de cœur, mais ce fut un véritable bonheur de le lire. Je vous conseille de préserver ce genre de lecture si votre moral est au plus bas et je précise, je ne parle pas de dépression donc attentions ce n’est pas pour une déception amoureuse!!

« Sais-tu à quoi ressemble le bonheur, Elina ? C’est un peu comme le chocolat : il vient sous plusieurs formes. Souvent, les gens ne le remarquent pas, parce qu’ils s’imaginent qu’il n’y a qu’une sorte de bonheur, et c’est après cette forme-là qu’ils courent. Bien des années plus tard, ils se rendent compte que ce qu’ils désiraient vraiment était là, juste sous leur nez. »

Ma note: 3,5/5

Je remercie chaleureusement la plateforme de livre numérique Youboox.

Youboox

0

While it Last | Abbi Glines (Sea Breeze #3)

sea-breeze,-tome-3---while-it-lasts-456607

Lecture V.O.  
Simon Pulse
9,49€ (Paperback)
304 pages

Low broke Cage’s heart by getting with Marcus in Because of Low. Cage went into a tailspin that ended in a DUI. In order to salvage his baseball scholarship—the one thing he truly valued besides Low—Cage must take a summer job. At a farm. Away from Sea Breeze. With lots of cows, but no hot girls. Maybe that’s what Cage needs to get back on track. 
But wait—there’s that hostile daughter of the farm boss. She’s pretty and occasionally sweet, and there seems to be a lot of sadness and mystery behind her anger. Cage is dying to strip her down—physically and mentally—in the back of the barn. But is he prepared for what will happen afterward?

Mon avis:

Rentrer par ses propres moyens, c’est a dire en voiture après avoir bu quelques verres n’était certainement pas une bonne idée. Malheureusement, son coach ne voit pas d’un bon œil son attitude et pour garder sa bourse sportive Cage York se voit travailler dans la ferme de la famille Brooks. Eva Brooks, la fille du propriétaire a un passé douloureux. Depuis la perte de son fiancé Josh a l’armée, elle a du mal à se remettre.
Ce tome est le troisième de la série Sea Breeze, vous pouvez lire chacun des tomes indépendamment. Personnellement, je n’ai pas lu les autres tomes quand j’ai commencée le troisième et je n’ai eu aucun problème de compréhension.

J’étais dans une période New Adult et j’étais un peu en manque, car en V.F nous n’avons pas un large choix de roman. Donc je me suis jetée sur la V.O et si on parle de New Adult le nom qui ressortirait le plus est soit Colleen Hoover soit Abbi Glines. De plus, ce roman sera adapté prochainement au cinéma. Mais aucune sortis V.F n’est encore prévue.

Il est vrai que l’histoire n’est pas très innovante, c’est du déjà vu, mais cela reste quand même une agréable lecture. L’auteur aurait pu développer un peu plus l’histoire de Josh, car à mon goût le livre est un peu court. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimée l’histoire et la romance. L’évolution du personnage d’Eva est très importante, car ce qu’elle vit est réaliste et ce passe en ce moment même pour des familles. J’ai été touchée par Eva et je me suis sentie très proche d’elle.

Cependant, il m’a manqué quelque chose, mais je ne saurais quoi dire. Je n’ai pas apprécié ce roman autant que je l’aurais voulu. Néanmoins, je vous conseille comme même ce livre si vous aimez l ‘auteur. Pour les autres si vous n’avez jamais lu Abbi Glines, ce n’est pas le roman que je vous conseillerai pour débuter.

« The Cage I was before Eva no longer existed. »

Ma note: 3/5

1

Ugly Love | Colleen Hoover

ugly-love-495663

Lecture V.O.  
Atria Books
11,75€ (Paperback)
337 pages

When Tate Collins meets airline pilot Miles Archer, she knows it isn’t love at first sight. They wouldn’t even go so far as to consider themselves friends. The only thing Tate and Miles have in common is an undeniable mutual attraction. Once their desires are out in the open, they realize they have the perfect set-up. He doesn’t want love, she doesn’t have time for love, so that just leaves the sex. Their arrangement could be surprisingly seamless, as long as Tate can stick to the only two rules Miles has for her.

Never ask about the past.
Don’t expect a future.

They think they can handle it, but realize almost immediately they can’t handle it at all.

Hearts get infiltrated.
Promises get broken.
Rules get shattered.
Love gets ugly.

Mon avis:

Tate doit cohabiter avec son frère n’ayant pas encore trouvé d’appartement. Le jour de son déménagement, un homme bourré, c’est installer devant la porte d’entrée et lui bloque le passage. Mais finalement cette jeune personne se trouve être un des amis de son frère « Miles »

Je vous préviens cette chronique risque d’être une déclaration d’amour a Colleen Hoover. Oui, car comme d’habitude, l’auteur me surprend et me touche à chacun de ses romans qui sont pour la grande majorité de très gros coups de cœur. J’entendais déjà beaucoup d’avis positifs sur ce livre et je me range avec la grande majorité des personnes qui ont adorées.

Ce roman est juste explosif, car d’un part l’auteur aborde un sujet plutôt dur. Ceci crée déjà beaucoup d’émotion et l’auteur met en plus de cela un personnage torturer au passé sombre. Personnellement, je pense que ce roman et l’un des plus sombre de l’auteur bien que je n’aie pas lu l’intégralité de ses oeuvre, mais ça ne saurait tardé. Bien entendue se rajoute à cette magnifique histoire une plume qui l’est encore plus. Je ne vais pas vous faire un paragraphe sur la plume de l’auteur, car je pense que vous savez déjà de quoi je parle si vous avez lu un de ces romans. Il est clair que l’auteur a réussit a travers son style d’écriture a cerner les émotions des personnage et les faire vivre.

On s’attache sans aucun problème au personnage et on se sent très concerner par leur problème comme s’il exister réellement dans la vraie vie. Les péripéties sont parfaitement ajustées avec l’histoire et grâce a cela on est surprit à chaque révélation. La grande qualitée de l’auteur est qu’elle réussit a anticiper nos réactions et a créé des scènes d’intense émotion. Comme dans tous ces romans, la relation entres les deux protagonistes, c’est a dire entre Tate et Miles est profonde, intense et électrique.

En conclusion, ce roman est un gros coup de cœur et j’ai hâte qu’il sorte en V.F pour que vous puissiez le découvrir. Et en plus de cela un film est prévu en 2016. Le niveau d’anglais est abordable pour les débutants et je vous conseille vivement ce merveilleux roman.

« I come to a stop at 1814, because there’s a guy passed out on the floor of the hallway, leaning against the door to 1816. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

 

Bonus Teaser du Fim: