0

The Remnant Chronicles | Mary E.Pearson (#1-3)

Lecture V.O.
Henry Holt

A princess must find her place in a reborn world.

She flees on her wedding day.

She steals ancient documents from the Chancellor’s secret collection.

She is pursued by bounty hunters sent by her own father.

She is Princess Lia, seventeen, First Daughter of the House of Morrighan.

The Kingdom of Morrighan is steeped in tradition and the stories of a bygone world, but some traditions Lia can’t abide. Like having to marry someone she’s never met to secure a political alliance.

Fed up and ready for a new life, Lia flees to a distant village on the morning of her wedding. She settles in among the common folk, intrigued when two mysterious and handsome strangers arrive—and unaware that one is the jilted prince and the other an assassin sent to kill her. Deceptions swirl and Lia finds herself on the brink of unlocking perilous secrets—secrets that may unravel her world—even as she feels herself falling in love.

Mon avis:

Cela fait des années que cette série me tente, je l’ai ajouté et enlevé de mon panier Amazon, un milliard de fois. Et j’ai enfin sauté le pas, j’avais d’importantes attentes au vu des nombreux avis positifs. Malheureusement, il y a d’importants points qui m’ont dérangée durant ma lecture.

L’univers de l’auteur était dans son ensemble bien construit, il est très intéressant de suivre les épopées des personnages dans différentes contrées et de découvrir des lieux différents. Chaque tome se passe dans un endroit différent, de ce fait il y a une grande diversité de paysage et de culture. 

Par contre, les personnages sont insipides à certains moments et cela est dû à une chose, la romance et tous les passages sur l’amour très cucul la praline que l’on se bouffe (excusé mon vocabulaire) durant toute la trilogie. Concrètement, c’est ce détail du livre qui a gâché toute la trilogie. Les personnages sont intéressants à suivre et haut en couleur, mais dès qu’il y a de l’insta love, tous les points positifs disparaissent. De plus, il a fallu que l’auteur nous met un triangle amoureux, mais je plaide coupable, je le savais déjà. Je comprends le choix de l’auteur puisque l’histoire repose sur le fait que l’on ne sait pas qui est le prince et qui est l’assassin. Nous suivons le point de vue de la princesse qui est en fuite. Ce mystère ne prend place que dans le premier tome.

Les deuxièmes problèmes que j’ai rencontrés sont les longueurs, mon dieu que ce livre était long. Si vous cherchez de l’action passée votre chemin. Chaque pivot central du livre ne passe qu’à la fin de chaque tome. Dans le reste du roman, on ne fait qu’attendre que cet événement arrive. Le reste du livre est à mon avis, que du remplissage sans contenu très intéressant. Concrètement je me suis ennuyée et j’ai songé à abandonner le livre de nombreuses fois. Cependant les tomes se lisent très rapidement, dus à leurs chapitres courts, ce qui permet d’instaurer un rythme soutenu de lecture, c’est ce qui a sauvé la série. 

Ces points sont particulièrement vrais pour les 2 premiers tomes, le troisième tome est dans un tout autre level. Celui-ci n’a pas souffert de ces éléments négatifs. L’action était constamment présente, il n’y a plus de longueur. L’insta love cucul la praline n’est plus présent et la romance est même agréable à suivre. En clair, ce tome est superbe.

En conclusion, personnellement j’ai apprécié cette trilogie mais sans plus. Mais je ne vous la déconseillerai pas pour autant, puisqu’il y a de nombreux avis positifs, c’est simplement que cette histoire n’a pas fonctionné avec moi (outre le troisième tome) autant que je l’aurai voulu.

“It can take years to mold a dream. It takes only a fraction of a second for it to be shattered.”

Ma note: 3/5

5

ACOTAR | Sara J.Maas (ACOTAR #1)

16096824Lecture V.O
Bloomsbury
18,18€
432 pages
When nineteen-year-old huntress Feyre kills a wolf in the woods, a beast-like creature arrives to demand retribution for it. Dragged to a treacherous magical land she only knows about from legends, Feyre discovers that her captor is not an animal, but Tamlin—one of the lethal, immortal faeries who once ruled their world.

As she dwells on his estate, her feelings for Tamlin transform from icy hostility into a fiery passion that burns through every lie and warning she’s been told about the beautiful, dangerous world of the Fae. But an ancient, wicked shadow over the faerie lands is growing, and Feyre must find a way to stop it . . . or doom Tamlin—and his world—forever.

Mon avis:
J’ai longtemps hésité à commencer ce livre, une réécriture de conte de la belle et la bête ne m’attirais pas du tout. J’avais peur de tomber dans une romance cucul la praline, avec une héroïne agaçante qui m’aurait horripilée durant toute ma lecture. Et que j’aurais eu envie de claquer toutes les deux pages. (Je sais, ma réaction est peut-être excessive. 😅)

Finalement, Sara J.Maas m’aura agréablement surprise. Moi qui n’avais pas aimé sa première série, je suis tombé sous le charme de son héroïne Feyre. Elle incarne le genre de personnage que j’ai toujours aimé suivre. C’est-à-dire, une protagoniste forte, capable de faire des choix difficiles. Mais qui est aussi humaine, qui a des sentiments, des doutes, des peurs et qui essaye d’avancer. Et c’est en cela que l’auteur en fait un personnage si attachant et admirable.  Cette complexe construction est la force du livre et de l’auteur. Durant ma lecture, mes réactions ont été poussez à l’extrême. Je poussais des cris plaintifs, des cris de joie, des NON ou encore des Pourquoi!!

Le seul bémol est qu’il y a une grande différence entre la première moitié du livre et la deuxième qui a été excellente. Cette première partie était nécessaire mais pas intéressante. Je n’arrivais pas à me sentir investie, je m’ennuyais. Il n’y avait aucun moment excitant, trépidant qui m’aurait tenu au bord du livre. La manière dont l’auteur a amené ce début d’histoire était presque similaire au conte de la belle et la bête. Certains des éléments qu’elle a retenus m’ont un peu dérangée, l’auteur aurait pu passer outre ces détails ou du moins les amener autrement. Notamment la haine de Feyre envers la bête qui ne m’a pas semblé justifier, ou développer au fil de l’histoire pour vraiment y croire.

L’aspect plus cruel et réel que certain livre de Fantasy YA est l’une des choses que j’ai le plus appréciées dans le livre. Je n’avais jamais lu de romans classer en New Adult et Fantasy à la fois, cette oeuvre m’a définitivement donné envie d’en lire plus. On remarque que l’auteur ose plus dans certaines scènes, ce qui ne m’a pas déplu au contraire. Il y a une vraie différence entre sa première série et celle-ci.

En conclusion, j’ai énormément apprécié ma lecture mais elle n’a pas été un coup de coeur. J’espère que le prochain tome sera meilleur, j’en suis même certaine au vu des excellents avis. Personnellement je vous conseille cette lecture, elle plaira à beaucoup d’entre vous.

“Rhysand stared at me for long enough that I faced him.
« Be glad of your human heart, Feyre. Pity those who don’t feel anything at all.”

Ma note: 4/5

2

Sanctuaires | Clélie Avit (Les Messagers des Vents #2)

les-messagers-des-vents-tome-2-sanctuaires-762593Lecture V.F
MSK
18€
480 pages
Depuis son périple en territoire des Terres, Eriana ne peut plus douter. Sous la précieuse protection de Setrian, elle seule peut déjouer la prophétie. Les espoirs de toute la communauté des vents reposent sur eux.
Mais le pouvoir du Velpa, terrible groupuscule cherchant à raviver une énergie destructrice, s’est étendu : la cité des Eaux a été infiltrée.
Alors que la survie d’Eriana dépend des artefacts, ces objets de mystère ne cessent de lui échapper. Les équipes se lancent à leur poursuite. Face à l’urgence, chacun fait ses choix. Mais les décisions sont douloureuses et les conséquences de plus en plus dangereuses.

Mon avis:
Le premier tome n’avait pas été un coup de coeur mais une excellente découverte. Et autant vous dire que j’avais plus que hâte de continuer la saga.

Ce roman m’a surprise, je ne m’attendais pas à avoir autant de renversement de situation et autant d’actions. Il se passe énormément de chose dans ce tome et on découvre de nouvelles contrées. Et c’est cette diversité d’élément qui m’a surprise, je pense que se livre allait suivre le même schéma que le premier et se centrer sur un but. 

Cependant l’intrigue a énormément évolué, et les objectifs ne sont plus tout à fait les mêmes. Ou du moins la manière d’atteindre ces objectifs a changé (c’est délicat de l’expliquer sans vous spoiler, désolé de n’être plus précise).

Le style est toujours aussi plaisant à lire, le livre se lit facilement. Mais les personnages m’ont causé quelques difficultés. Notamment la relation amoureuse entre Sétrian et Eriana, j’avais l’impression qu’ils se créaient eux-même des problèmes. Et dans une partie de l’histoire concernant Sétrian, on avait le sentiment qu’il s’était perdu. Les autres personnages ont été au top,  je n’ai eu aucun problème avec eux.

Le final du livre m’a légèrement surprise. Premièrement je n’ai pas compris quelles étaient les intentions des personnages. Deuxièmement je ne pensais pas que l’auteur prendrait de telles décisions, et cela m’a plu de voir de quoi elle était capable. 

En conclusion, j’ai réellement apprécié ma lecture malgré quelques petites incompréhensions. J’ai passé un bon moment de lecture et j’attends le prochain tome avec impatience. L’auteur a d’ailleurs annoncé que cette série compterait 4 tomes.

Ma note: 3.75/5

Je remercie chaleureusement Booknode et MSK pour l’envoi.

3

Le Novice | Taran Matharu (L’Invocateur #1)

L'inviccateur
Lecture V.F.
Hachette Romans
18€
343 pages

IL A LE POUVOIR D’INVOQUER DES DÉMONS.
IL VA CHANGER LA FACE D’UN EMPIRE.

Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
 
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
 
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…

Mon avis:

Ce roman est de la Fantasy Young Adult, un genre que je côtoie depuis peu. Personnellement dans la fantasy j’aime ce qui est cruel, qui effleure l’Adult. Et par conséquent pas ce que j’ai retrouvé dans cette nouvelle lecture assez jeunesse.

L’univers est ma foi très bien construit, intéressent et développé avec précision. Beaucoup d’informations nous sont dévoilées et on sent qu’il y a eu énormément de recherche de la part de l’auteur. Rien n’a été laissez au hasard. Je n’ai ressenti aucune longueur même si après coup on se rend compte que l’auteur a pris le temps de poser les bases. Ce tome semble finalement nous donner qu’un avant-goût de l’histoire globale. Le tome deux, pour sûr, nous réserve bien plus.

L’un des points faibles de l’histoire est sans doute son manque de suspense, j’ai anticipant sans mal ce qui allait se produire et aucun passage critique n’a su me procurer de fortes sensations. En clair, je n’ai pas été grandement chamboulée par l’histoire qui à mon goût n’est pas assez cruelle. Ce n’est pas le monde des bisounours mais de l’impitoyabilité n’aurait pas été de refus. De plus la fin s’annonçait prévisible, malheureusement.

J’ai néanmoins passé un agréable moment de lecture, et j’ai aimé suivre Fletcher au cours de ses périples. c’est un personnage intéressant et peut-être légèrement cliché: Il est gentil, différent, il n’est pas raciste (un peu cru mais vous m’avez compris, je l’espère 😂) , il a certaines facilitées, il est orphelin. Et le courage et tout le tralala c’est presque obligatoire.

En conclusion, ce livre aurait sûrement été un coup de coeur si je l’avais lu un an auparavant. Mais j’ai tout de même passé un très bon moment, je lirais sans doute le deuxième tome. Et bien qu’il soit légèrement prévisible, il représente bien son genre et sa tranche d’âge.

Arcturus m’a expliqué de quelle façon tu te l’étais procurée. J’ai encore du mal à croire que tu aies pu te servir d’un parchemin ayant appartenu à un chaman orquien. 

Ma note: 3,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

0

Les Messagers des Vents | Clélie Avit (Les Messagers des Vents #1)

9782702445556-001-x

Lecture V.F.  
MSK
18€
480 pages
Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria.

Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.

Mon avis:

Eriana doit continuellement se cacher jusqu’au jour où elle rencontre un loup qui va la guider à travers la forêt. Cette rencontre sera le début de tout, ses pouvoirs, la prophétie, Setrian,

La première impression que j’ai eue en ressortant de ma lecture est que l’histoire est assez complète pour un premier tome. L’auteur nous donne beaucoup d’informations et de détail. Le récit est très développé et Clélie Avit a une imagination débordante. Le monde dans lequel vit le protagoniste est magnifique et les descriptions sont à couper le souffle.

L’introduction de l’histoire pourrait vous paraître longue, mais l’auteur a été très ingénieux puisque dans cette partie, on ne met pas seulement l’histoire en place, on enclenche aussi une prophétie. C’est un bon stratagème, et grâce à cela, je n’ai personnellement senti aucune longueur. Le récit riche en péripéties ne nous ennuie jamais, Clélie Avit a magnifiquement commencé son premier tome.

Eriana nous est présentée comme un personnage féminin fort qui malgré tout ce qu’elle découvre, reste la même. Elle évolue énormément, et cela se ressent dès les 100 premières pages. C’est un personnage très attachant qui sait ce qu’elle veut et qui a beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. Elle a été seule pendant une grande période de sa vie et l’auteur a su à travers sa plume traduire ce manque. De plus, notre protagoniste est discrète, on en sait peu sur son passé.

Setrian le modèle masculin qui apparaît dans l’histoire guide et protège Eriana. Pas qu’elle ait besoin de protection, elle est déjà assez dangereuse avec son arc, mais vous verrez par vous-même ce qui se passe, je vous laisse la surprise. Je disais donc Setrian joue un rôle majeur dans l’histoire, les événements à venir nous promettent une grande destinée. Je suis complètement tombée sous son charme, il est bon, gentil et en même temps responsable. Les sentiments qu’il a pour Eriana m’ont touchée, pour vous dire, j’avais envie de donner des claques à Eriana pour qu’elle ouvre enfin les yeux face à cette évidence.

En conclusion, ce roman n’est pas un coup de cœur. Je ne sais pas pourquoi pourtant, j’ai adoré ma lecture, mais il manquait la petite étincelle qui change tout. Le gros point fort de ma lecture est que je l’ai trouvé complet pour un premier tome et c’est quelque chose que je ressens rarement dans un roman. Je suis pleinement satisfaite de ma lecture, comme si rien ne manquait, que l’histoire globale avait été parfaitement dosée dans ce premier tome.

« Une seule mèche de ses cheveux avait dépassé. Rien qu’une seule, mais il n’avait suffi que d’un rai de lumière pour que les hommes y perçoivent le reflet bleuté. »

Ma note: 5/5

Je remercie chaleureusement NetGalley et Msk pour cet envoi.

Net-galley-2

logo_msk_qui_0

2

Les Héritiers | Cassandra O’Donnell (Malenfer #3)

malenfer,-tome-3---les-heritiers-679234

Lecture V.F.  
Flammarion Jeunesse
10€
247 pages
Dès 9 ans
Sort le 4 novembre 2015

Après avoir combattu et vaincu la part sombre de Malenfer, Gabriel et Zoé doivent faire face à une nouvelle épreuve : les deux enfants découvrent le terrible secret qui entoure leur naissance. Ils vont bientôt prendre une décision qui changera à tout jamais leur destin et celui des terres magiques… Gabriel et Zoé perceront-ils enfin les mystères de la forêt magique Malenfer?

Mon avis:

Nous retrouvons notre duo inséparable Zoé et Gabriel après avoir affronté la sombre et magnifique forêt de Malenfer. Mais cela n’est non sans conséquence, les voilà repartis pour de nouvelles aventures où ils découvriront leur véritable passé et nature.

Mon sentiment à l’égard de cette série n’a pas changé, toujours un gigantesque coup de cœur de la mort qui tue. Ce tome est le plus décisif des trois jusqu’à présent. L’aventure prend un rythme plus soutenu. Depuis le début, la série ne fait que monter crescendo, l’auteur ne nous laisse aucune pause. Les illustrations qui accompagnent le roman sont magnifiques, j’aime avoir un visuel de ce qu’il se passe et de voir comment l’auteur voit les personnages à travers ses descriptions. Comme d’habitude Jérémie Fleury fait un magnifique travail.

Je suis impatiente de connaître la suite qui s’annonce très épique. Notamment grâce à Zoé qui m’intrigue énormément puisqu’elle est la seule dont on ne connaît pas véritable les pourvoirs même si on en a un aperçu. Avec une série jeunesse l’auteur réussi à capter notre attention et ne vous libère qu’à la dernière page. Qu’importe votre âge cette saga réussira à vous charmer. Et cet envoûtement est très puissant, je crains que jamais vous ne vous libéreriez de son emprise. (Oups, là je me suis un peu enflammée.)

Les péripéties s’enchaînent, votre souffle est continuellement suspendu. Ce roman m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière phrase. Le style de l’auteur est agréable à lire, elle réussit à vous transmettre les émotions des personnages avec un tel talent. Après ça comment ne pas se préoccuper des protagonistes, il en est absolument impossible. J’espère de tout cœur que vous adorez cette série autant que moi.

Conclusion, une suite addictive dont je suis tombée amoureuse. J’ai tellement hâte de dévorer les prochains qui à mon grand désespoir ne sortent pas maintenant. Pour vous dire ce tome-ci n’est même pas encore sorti (à dater de ce jour).

« Gabriel avait parfois l’impression que sa vie avait connu un tout nouveau départ depuis ce jour où il avait rencontré Batavius »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

Je remercie chaleureusement Cassandra O’Donelle et Flammarion Jeunesse pour cet envoi.

flamarion

0

La forêt des ténèbres/La source magique | Cassandra O’Donnell (Malenfer #1 #2)

malenfer,-tome-1---la-foret-des-tenebres-519794          malenfer,-tome-2---la-source-magique-588909

Lecture V.F.  
Flammarion Jeunesse
10€
Dès 9 ans

Malenfer, la forêt maléfique, grandit et s’approche chaque jour davantage de la maison où vivent Gabriel et sa petite soeur Zoé. Seuls depuis le départ de leurs parents, partis chercher de l’aide en terre de Gazmoria, les enfants doivent faire face aux ténèbres qui recouvrent lentement Wallandar. Mais aussi à un tout nouveau danger : ni les visions de Zoé, ni ses pouvoirs magiques ne parviennent encore à l’identifier…

Mon avis:

Il existe une forêt du nom de Malenfer, depuis plusieurs jours ses victimes sont de plus en plus nombreuses. Zoé et son frère Gabriel s’inquiètent, leurs parents ne sont toujours pas rentré de voyage et la forêt se fait plus menaçante chaque jour.

Comme d’habitude Cassandra O’Donnell a su m’éblouir avec sa nouvelle série jeunesse. Quoi qu’elle écrive, c’est toujours un gros coup de cœur. Elle sait manier les genres comme une reine. Vous l’aviez compris, c’est mon auteur préféré, tous ces romans sont une source sûr que je conseillerai à tout le monde. Et avec cet auteur, vous en avez pour tous les genres.

J’aurais été plus qu’heureuse de découvrir cette série étant enfant malheureusement, je n’ai pas eu ce plaisir. Même avec un livre jeunesse, l’auteur m’a subjuguée. La plume est toujours aussi sublime et agréable à lire. L’auteur m’a transporté et lâché ce bouquin de mes mains est plus qu’un supplice. Dans ce roman, on trouve aussi des illustrations qui accompagnent l’histoire que je trouve très réussi. Elles ont été réalisées par Jérémie Fleury.

Les personnages sont attachants et il y a une grande diversité de caractères. Zoé et Gabriel mon énormément touchée, Zoé est très mature pour son âge et devant Gabriel il est impossible de ne pas fondre. Au début il y avait un personnage que je n’appréciais pas « Thomas » mais finalement, je regrette qu’il ne soit pas plus présent, les personnages évoluent tellement et j’attends de voir ce qu’ils vont devenir. L’intrigue est bien menée tout comme les explications. Il est sûr que je réserve cette saga de coter pour mon petit frère dès qu’il aura l’âge de le lire.

Le style d’écriture de l’auteur n’est pas compliqué, facile à comprendre. Et même si votre enfant n’aime pas lire, je pense qu’avec ce livre il n’y a aucun souci. Je vous l’assure, il ne lâchera pas ce livre des mains.

En conclusion, un roman que je conseille à tous et pour tous âges distincts.

« Mais Gabriel n’avait aucune envie d’obéir à sa sœur. Lui n’avait pas peur. Bien au contraire. Il sentait une chaleur douce, ancienne et puissante couler dans ses veines et se sentait plus heureux qu’il ne l’avait jamais été. »

Ma note: 4,5/5