0

Chemins Croisés/Le Plus Beau des Chemins | Nicholas Sparks

le-plus-beau-des-chemins-355558

Lecture V.F.  
Éditions Michel Lafont
N’est plus éditer mais disponible en ebook
442 pages
Coincé dans sa voiture après un accident de la route, Ira Levinson, un homme âgé de 90 ans, attend désespérément qu’on vienne le secourir. Sur cette route isolée, il n’y a pas âme qui vive. Pendant ce temps, Ruth, celle qu’il a aimé tout au long de sa vie et qui a disparu il y a neuf ans, revient le hanter. Ils ont vécu d’intenses joies mais ont aussi été confrontés à un chagrin indélébile : l’incapacité d’avoir des enfants à cause d’une blessure de guerre. Pour combler ce vide, ils sont devenus des collectionneurs d’art. Depuis la mort de sa bien-aimée, Ira erre sans but.

Sophia, une jeune étudiante en histoire de l’art, et Luke, un séduisant cow-boy, que tout oppose, tombent amoureux l’un de l’autre. Chacun à des aspirations et des rêves radicalement différents. Le jeune homme doit batailler pour sauver le ranch de sa famille au bord de la faillite. Sophia doit se remettre d’une relation qui l’a brisée. Par un concours de circonstances, la route du jeune couple va croiser celle d’Ira. Ensemble, ils vont apprendre à panser leurs peines pour emprunter enfin le plus beau des chemins.

Mon avis:
Voilà 9 ans qu’Ira vie sans sa femme morte. Âgé de 90 ans, il attend patiemment que la mort vienne le prendre. Un jour, il se retrouve coincé dans sa voiture suite a un accident. En attendant sa mort, il voit sa femme apparaît et lui faire remémorer leur histoire. Luke un Cow-boy et Sophie la jeune étudiante en histoire des arts tombe follement amoureuse l’un de l’autre. Mais tout n’est pas aussi simple que cela, tout les oppose. De plus, Luke et sa mère se démènent pour garder leur ranch.

Les romans de Nicholas Sparks sont des valeurs sûres pour moi, car c’est l’un de mes auteurs favoris. Donc il était certain que j’allais apprécier ma lecture et ce fut le cas. Je prends toujours autant de plaisir a lire ses nombreux romans, car comme d’habitude, sa plume est sublime. Par exemple dans les lettres d’Ira envoyer à sa femme, on voit que chaque mot a été minutieusement choisi par l’auteur.

On suit deux histoires l’une celle d’Ira et de Ruth et l’autre celle de Luke et de Sophie et j’ai beaucoup aimée ce choix, car je pense que sinon on se serait beaucoup ennuyé. De plus, l’histoire de Ruth et d’Ira m’a plus, car on la voit évolution au fil des années depuis leur première rencontre jusqu’à maintenant. J’ai tout autant appréciée l’histoire de Luke et de Sophie, leur relation est magique. Les émotions étaient présentes et on était parfaitement retranscrite.

Cependant, il y a un petit bémol, j’ai était touchée, mais pas au point d’en pleurer comme dans son autre roman « la dernière chanson ». Donc c’est un peu dommage, car j’avais mis la barre haute et celle-ci na pas était atteinte. Et il est vrai que j’ai un peu vu venir la fin, mais c’est tout à fait compréhensible si vous lisez ce roman vous comprendrais sûrement ce que je veux dire.

En conclusion, je vous conseille ce livre bien que je vous recommande de lire tout d’abord la dernière chanson si cela na pas était encore fait. De plus, le film sort le 15 juillet donc c’est l’occasion rêve de découvrir cet auteur.

« Fais confiance aux autres, me disait-il, tant qu’ils ne te donneront pas de raison de te méfier. Et ne baisse jamais les bras. »

Ma note: 4,5/5

Bande D’annonce du film:

Publicités
0

Maia | Lucinda Riley (Les Sept Soeurs #1)

les-sept-soeurs,-tome-1---maia-619273

Lecture V.F.  
Éditions Charleston
22.50€
509 pages

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Mon avis:

7 sœurs adoptées aux 4 coins du monde reçoivent à la mort de leur père adoptif un indice leur permettent de découvrir leurs véritables origines ainsi que leurs familles. Maia, l’aîné va entreprendre un voyage et découvrir ses racines.

J’ai plus qu’apprécier ma lecture, ce roman a été une très belle découverte. La plume de l’auteur nous transporte et nous fait voyager. L’intrigue menée par l’auteur m’a énormément plu, car au départ, on recherche des réponses à nos questions tout comme Maia. On entreprend cette aventure à ses côtés, mais au final même si bon nombre de questions ont été résolue d’autre sont encore vide de sens. Et cela nous donne envie de nous jeter sur les prochains tomes et de découvrir l’histoire des autres sœurs qui ont l’air tout aussi passionnante.

La référence aux étoiles, a la myologie gréco-romaine, au Maya donne au roman un aspect poétique qui est très agréable durant notre lecture. Mais bien entendue, toutes ses références ont une grande importance et on remarque par cela que l’auteur a mûrement réfléchi sur les petits détails qui finalement compte énormément à la résolution des énigmes que pose le roman et que l’on ne pourrait résoudre qu’en lisant l’intégralité de la série.

Il est vrai que le personnage principal du roman est Maia cependant un deuxième personnage a une place forte dans l’histoire: l’arrière grand mère de Maia qui a travers des lettre envoyé a sa domestique, nous découvrons sont histoire qui comme vous l’avez deviner je pense jouer un rôle important dans le roman. J’ai particulièrement aimée ce choix, car l’immersion faite dans une autre époque a été merveilleusement réalisée.

Par contre, je ne sais quoi pensé de la grande ressemblance des deux protagoniste ( Maia ainsi que son arrière-grand-mère) car en plus deux leur physique identique leur caractère est aussi le même. La seule différence est qu’elles vivent a deux époques différentes. Et je n’ai pas su me faire un avis, c’est bien la première fois que cela m’arrive.

En conclusion, j’ai adoré ma lecture que je recommande a tout le monde. Pour vous dire, les descriptions de l’auteur sur le brésil m’a donnée envie de découvrir ce pays qui jusqu’à présent ne m’avais jamais tentez. Et plus précisément, j’ai très envie de voir de mes propres yeux la sculpture du Christ Rédempteur qui est très présent dans le roman.

« Nos erreurs nous paraissent plus terribles que celles des autres, parce que nous ne nous pardonnons pas de les avoir commises. C’est ainsi que la culpabilité nous poursuit. »

Ma note: 5/5 Coup de gif coeur

Je remercie chaleureusement les éditions Charleston pour cet envoi.

422697_325505620879439_2085827161_n

0

Éveille-moi | Christie Bronn

-veille-moi---593705

Lecture V.F.  
Editions de la Reine
17,45€  
200 pages
Il m’a retrouvée, j’ai dû fuir à nouveau et quitter Toulouse. Je me suis réfugiée à Paris, auprès d’Hugo, le seul qui connaisse mon enfance torturée. J’y ai rencontré Ethan, homme de pouvoir, séduisant et mystérieux. Immédiatement attirés l’un par l’autre, nous avons entamé une relation physique, dictée par des règles strictes, afin de gérer notre besoin mutuel de domination et de contrôle. Sera-t-il l’homme qui m’éveillera à l’amour?

 
Mon avis:

Emily est une jeune femme de 27 qui depuis ses 18 ans cherche a fuir son sombre passé. Mais lorsqu’elle s’installe à Toulouse ou elle trouve cette équilibre dont elle rêver.La voila forcée a tout quitter pour s’installer a Paris auprès de son meilleur amis peintre. Lors d’un vernissage dans un des galerie ou sont exposer les oeuvres de son amis, un mystérieux personnage fait son apparition « Ethan ».

J’avais beaucoup d’appréhension en commençant cette lecture car je pensait me retrouver avec le schéma habituelle « Fifty Shade of Grey » et malheureusement j’ai trouvé quelque similitude notamment avec le roman « Crossfire ». Je ressort de cette lecture avec un avis mitiger. Bien que ce roman avait beaucoup de potentiel. J’ai trouvé le commencement un peu trop vite, les événement se succéder sans qu’on ai le temps de s’habituer et de rentrer dans l’histoire, c’en était déroutant. 

L’histoire qui nais entre les deux protagoniste ne ma pas parut réaliste au début mais peu à peu j’ai commencer a savourer cette lecture. A vrais dire l’auteur na pas assez approfondit cette romance entre Ethan et Émily, on a l’impression de passer a un état émotionnelle a un autre. L’auteur aurait du prendre dont temps et ne pas faire évoluer cette histoire aussi brusquement. Les personnage sont bien construit sans cela le roman aurait était plat pour un livre de ce genre. Et l’une des qualité principale de ce roman et la description des émotion. Cela se fait d’un façons admirable au point que l’on ressent toute ses émotion. J’ai totalement adoré la fin, c’est une des fins les plus épiques qui m’a était donner de lire dans ce genre de livre. C’est un roman agréable, j’ai passer une bonne lecture mais sans que cela me transcende.

« L’amour au premier regard! Cela sonne faux quand ce n’est pas à vous que cela arrive. »

Ma note: 3/5

Je remercie les Editions de la Reine pour cet envoi.

10700141_696545283760425_7552542221504396399_o

0

Les Brumes du Caire | Rosie Thomas

Les_brumes_du_Caire_c1_large

Lecture V.F.
Charleston
22,50€
460 pages
Ruby, une adolescente en pleine rébellion, vient chercher refuge au Caire dans la vieille maison d’Iris Black, sa grand-mère de 82 ans qu’elle connaît à peine. Alors que tout les oppose, un lien étonnant s’établit lentement entre elles tandis que Ruby aide Iris à se remémorer ses souvenirs du Caire scintillant et cosmopolite de la Seconde Guerre mondiale. Elles retracent ainsi peu à peu l’histoire du grand amour d’Iris – l’énigmatique capitaine Alexander Molyneux – que les ravages du conflit lui ont arraché.
Déterminant dans la vie d’Iris, dans celle de sa fille et de sa petite-fille, cet amour perdu les affectera à nouveau, toutes les trois, d’une façon qu’elles n’auraient jamais imaginée.
                   
Mon avis:
N’ayant pas d’endroit ou se réfugier après le terrible accident qui a coûté la vie de son petit ami. Ruby s’en va pour l’Egypte chez sa grand-mère « Iris » qu’elle connaît peu. Iris a plus en plus de mal à se remémorer ses souvenirs et surtout ceux qui traitent de son amour de jeunesse « Alexander ». Une lie insolite et profonde va naitre entre ses deux personnes. Je ne sais que dire, je ressors bouleverser de cette histoire. Dés le commencement l’auteur nous happe et on ne peut plus nous échappe, ce livre est une vraie drogue, tellement addictif. Je suis tout simplement comblée de bonheur par cette lecture, on ne s’ennuie jamais. C’est justement grâce au style de l’auteur. La manière dont elle passe du présent au passé avec un telle justesse. De plus on ne sent pas déroutée par ces « voyages temporels ». J’ai adoré l’univers à tel point que j’ai désormais envie de visiter l’Egypte, la description des lieux ainsi que celle des Égyptiens m’a conquise. Toutes les époques évoquées dans le récit son intéressante et captivante.
.
J’ai beaucoup de respect et d’admiration envers Iris, ce personnage a d’un part très bien été construit et je pense que cela se perçoit avec tous les autres personnages. C’est d’ailleurs pour moi une des principales qualités du roman. On suit Iris évolué a travers les âges, et je la trouve tellement forte et courageuse, c’est justement ce qui contraste avec l’image que l’on a d’elle aujourd’hui : « Affaiblis ». Mais elle reste intérieurement spectaculaire, elle m’a subjugué. Quant à « Alexander » ou autrement appelé « Xan », il m’a touché et émut, j’ai totalement fondu par tend de tendresse.
.

Ruby qui est la petite fille d’Iris et l’un de mes personnages préférer, on la voit tout aussi évoluer. Elle est plus ouverte et affective contrairement, a ce qu’on aurait pu penser d’elle au début de notre lecture. Je l’ai surtout apprécié en compagnie d’Iris ainsi qu’avec les deux personnages qui vont apparaitre « Ash » et Nazouf ». Mais je tiens à vous grader la surprise donc je ne vous en dis pas plus. Par contre, j’ai un peu moins aimé le personnage de « Lesley » qui est la mère de Ruby, je la sentais un peu délaissé dans l’histoire, mais cela ne m’a pas gêné plus que cela.

 

« La mort préserve un idéal. L’amour idéal, l’amant idéal, l’enfant idéal. »

Ma note: 5/5

Merci au édition Charleston pour cet envoi.

422697_325505620879439_2085827161_n