The Forbidden Wish | Jessica Khoury

ForbiddenWish_BOM.inddLecture V.O (Anglais)
Razorbill
16,52€
352 pages
She is the most powerful Jinni of all. He is a boy from the streets. Their love will shake the world…

When Aladdin discovers Zahra’s jinni lamp, Zahra is thrust back into a world she hasn’t seen in hundreds of years—a world where magic is forbidden and Zahra’s very existence is illegal. She must disguise herself to stay alive, using ancient shape-shifting magic, until her new master has selected his three wishes.

But when the King of the Jinn offers Zahra a chance to be free of her lamp forever, she seizes the opportunity—only to discover she is falling in love with Aladdin. When saving herself means betraying him, Zahra must decide once and for all: is winning her freedom worth losing her heart?

As time unravels and her enemies close in, Zahra finds herself suspended between danger and desire in this dazzling retelling of Aladdin from acclaimed author Jessica Khoury.

Mon avis:
J’avais beaucoup d’appréhension avant de commencer ce livre, une réécriture d’Aladin ne me tentait pas vraiment. Mais au vu des excellentes notes sur Goodreads je me suis lancée. Et j’ai été agréablement surprise par cette histoire qui a su dès les premières lignes m’embarquer dans cet univers magique et oriental. On pourrait apparenter ce livre à celui de Renée Ahdieh: « Captive » le tome 1 de la duologie « Les nuits de Shéhérazade ». (dont vous pouvez retrouver ma chronique ici)

D’ailleurs ces deux oeuvres ont un point commun que je n’ai pas apprécié: la romance. Qui plus est est le point central de ces deux histoires. Mais à contrario de Captive, cet aspect est atténué. Et bien que la romance soit présente et importante, une fin parfaite et heureuse entre les deux protagonistes ne m’a pas paru « obligatoire ». Ce n’était pas quelque chose que j’attendais dans ma lecture. 

On suit Zahra qui est le génie de la lampe et qui a été enfermée depuis une centaine années jusqu’au jour ou Aladin, un voleur la découvre. Zahra est une protagoniste forte qui a des centaines d’années d’expérience et qui ne veut surtout pas commettre les mêmes erreurs qu’auparavant. Même si elle est l’un des génies le plus fort, elle a ses faiblesses. Et ce qui la différencie des autres est son humanité. J’ai tout aussi adoré ses moments de fourberie, elle reste un génie et sait jouer sur les mots. 

J’ai aussi remarqué que toutes les femmes présentes sont fortes et unies. Et sur ce point ce roman se différencie d’énormément de lecture. Il y a une image de la femme face au pouvoir qui est valorisé même si cela déplaît à certains hommes qui veulent s’emparer de ce pouvoir. La présence de la femme jalouse qui ne vit que pour détruire la vie des autres en clair la biatche et totalement exclut de ce livre. Et personnellement cela m’a énormément plus, enfin un cliché qui n’est pas repris. 

Pour ce qui en est d’Aladin, bien que je l’aie adoré il ne m’a pas marqué aussi fortement que Zahra. Retenez bien qu’il n’a pas du tout l’aspect de l’Aladin de Disney, il a un passé douloureux, il est fort et brave même si au départ il ne se bat pas pour les bonnes causes. Et par-dessus tout c’est un bad boy qui rapidement va être épris de Zahra même s’il ne sent rend pas compte. Je suis fan l’univers et l’écriture de l’auteur, si seulement il existait un second tome. 

Le style de l’auteur m’a totalement charmée et capturée dans son histoire, je n’ai pu reposer le livre qu’au moment où je l’ai fini. Il est la conséquence d’une nuit blanche. Les descriptions sont magnifiques, c’est un paysage enchanté et un roman qui m’a fait voyager dans des décors magnifiques. J’ai tellement de citations en tête, d’ailleurs mon livre est rempli de post-it.

En conclusion, I’m deeply in love with this book*. L’histoire est magnifique, la couverture sublime, les personnages extraordinaires, le décor à couper le souple. En un mot foncez. 

« I will be lost, a myth, a dream. Trapped forever with myself in this prison of sand and magic. I cannot imagine a more terrifying doom. I thought I had resigned myself to this fate long ago, when it seemed no one would ever find me. Now I know this to be untrue, and that hope has pulsed deep within me like a dormant seed, waiting to flourish at the first sign of escape. »

Ma note: 5/5 Gros coup de gif coeur de la mort qui tue

*Je suis profondément amoureuse de ce livre.

Publicités

2 réflexions sur “The Forbidden Wish | Jessica Khoury

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s