Les Intrus | Lauren Oliver

cvt_les-intrus_6290

Lecture V.F.
Hachette Romans
19€
382 pages

À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d’enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun. Bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à leurs secrets et à de douloureuses vérités…

Mon avis:

Il est vrai cette histoire est originale, rencontrer des romans YA sur les fantômes est rare. Par ailleurs, j’ai longuement appréhendé les romans sur les fantômes. Il fallait que je trouve un livre qui veuille bien me réconcilier avec ce genre. Et Lauren Oliver me semblait parfaite pour réussir cette quête. Après la découverte de sa précédente œuvre : « Absence », je n’avais aucun doute sur l’efficacité de l’auteur à me surprendre. Cependant, il y a eu un gros hic!. J’ai mis un bon mois pour lire ce livre, et encore, je ne vous ai pas tout révélé.

J’entame ma lecture, j’attends patiemment de rentrer dans l’histoire. Petit problème : ça n’est jamais arrivé. Je persévère, en m’encourageant même si je sens les secondes défiler. Et comme j’ai une sorte de règle sado/maso qui m’interdit de lire d’autres livres si je n’ai pas fini le précédent. J’ai pris un long mois de retard sur mes lectures obligatoires et facultatives. En clair, le gros bordel sur le planning du blog. Avancer dans ce livre a été un supplice, j’ai rendu les armes à la 202ème page du livre, soit la moitié. De par ce fait, mon avis ne vous paraîtra peut-être pas objectif et je m’en excuse d’avance. Il est vrai, je ne peux pas vous donner mon avis complet.

Néanmoins, voici mon point de vue. L’intrigue nous prend au court dès le début, peu d’informations sont divulguées. Ce qui nous met dans un état de confusion totale. Les personnages, sont introduits sans que l’on sache qui ils sont. On resurgit dans leurs passés en évoquant des souvenirs, et on a du mal à distinguer les personnages et à faire la différence entre le présent et le passé. Mémoriser les noms de chacun m’a été impossible. Je connaissais les personnages principaux, mais il m’arrivait de confondre les souvenirs de l’un avec l’autre. C’était le bazar dans ma tête.

Je ne vais pas détailler les protagonistes un par un, car mon ressenti et le même pour tous. Ils ont tous été fades et inintéressants. Aucun n’a réussi à attirer mon attention. Et ne s’attacher à personne dans un roman ne vous donne que très peu de raisons de continuer une histoire.

En conclusion, ce n’est pas un roman que je vous conseillerais, mais là encore, mon avis n’est pas complet, il ne concerne que la moitié du livre.

« Les souvenirs doivent être cloués quelque part, emmitouflés à l’intérieur d’objets, enveloppés autour de pieds de table. »

Ma note: 1,5/5

Je remercie chaleureusement Hachette Romans pour cet envoi.

Logo_Hachette_Livre

Publicités

2 réflexions sur “Les Intrus | Lauren Oliver

  1. J’ai été déçue moi aussi, je m’attendais à autre chose, à plus d’interactions entre les fantômes et les humains. Passe voir ma chronique à l’occasion 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s