Les Messagers des Vents | Clélie Avit (Les Messagers des Vents #1)

9782702445556-001-x

Lecture V.F.  
MSK
18€
480 pages
Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria.

Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.

Mon avis:

Eriana doit continuellement se cacher jusqu’au jour où elle rencontre un loup qui va la guider à travers la forêt. Cette rencontre sera le début de tout, ses pouvoirs, la prophétie, Setrian,

La première impression que j’ai eue en ressortant de ma lecture est que l’histoire est assez complète pour un premier tome. L’auteur nous donne beaucoup d’informations et de détail. Le récit est très développé et Clélie Avit a une imagination débordante. Le monde dans lequel vit le protagoniste est magnifique et les descriptions sont à couper le souffle.

L’introduction de l’histoire pourrait vous paraître longue, mais l’auteur a été très ingénieux puisque dans cette partie, on ne met pas seulement l’histoire en place, on enclenche aussi une prophétie. C’est un bon stratagème, et grâce à cela, je n’ai personnellement senti aucune longueur. Le récit riche en péripéties ne nous ennuie jamais, Clélie Avit a magnifiquement commencé son premier tome.

Eriana nous est présentée comme un personnage féminin fort qui malgré tout ce qu’elle découvre, reste la même. Elle évolue énormément, et cela se ressent dès les 100 premières pages. C’est un personnage très attachant qui sait ce qu’elle veut et qui a beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. Elle a été seule pendant une grande période de sa vie et l’auteur a su à travers sa plume traduire ce manque. De plus, notre protagoniste est discrète, on en sait peu sur son passé.

Setrian le modèle masculin qui apparaît dans l’histoire guide et protège Eriana. Pas qu’elle ait besoin de protection, elle est déjà assez dangereuse avec son arc, mais vous verrez par vous-même ce qui se passe, je vous laisse la surprise. Je disais donc Setrian joue un rôle majeur dans l’histoire, les événements à venir nous promettent une grande destinée. Je suis complètement tombée sous son charme, il est bon, gentil et en même temps responsable. Les sentiments qu’il a pour Eriana m’ont touchée, pour vous dire, j’avais envie de donner des claques à Eriana pour qu’elle ouvre enfin les yeux face à cette évidence.

En conclusion, ce roman n’est pas un coup de cœur. Je ne sais pas pourquoi pourtant, j’ai adoré ma lecture, mais il manquait la petite étincelle qui change tout. Le gros point fort de ma lecture est que je l’ai trouvé complet pour un premier tome et c’est quelque chose que je ressens rarement dans un roman. Je suis pleinement satisfaite de ma lecture, comme si rien ne manquait, que l’histoire globale avait été parfaitement dosée dans ce premier tome.

« Une seule mèche de ses cheveux avait dépassé. Rien qu’une seule, mais il n’avait suffi que d’un rai de lumière pour que les hommes y perçoivent le reflet bleuté. »

Ma note: 5/5

Je remercie chaleureusement NetGalley et Msk pour cet envoi.

Net-galley-2

logo_msk_qui_0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s